États-Unis : un chauffeur Uber inculpé de viol en Californie

  • A
  • A
États-Unis : un chauffeur Uber inculpé de viol en Californie
Le chauffeur ne peut plus travailler pour la plateforme Uber@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le chauffeur a ramené sa victime à quelques rues de chez elle avant de la violer dans son véhicule.

Un homme travaillant pour Uber, le géant américain des services de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), accusé par la justice d'avoir violé une passagère qui voulait rentrer chez elle après une réunion de travail dans la ville de Newport Beach, en Californie, a été inculpé mercredi.

Il risque jusqu'à huit ans de prison. Angel Sanchez, 36 ans, a été arrêté au lendemain de l'agression, survenue le 30 mars dans une rue située non loin du domicile de la victime à Santa Ana, Californie. L'identité de cette dernière n'a pas été donnée par les autorités. S'il est reconnu coupable, Angel Sanchez, qui doit comparaître une première fois devant un tribunal la semaine prochaine, risque jusqu'à huit années de prison.

Rejeté par Uber. "Personne ne devrait subir ce que cette passagère a rapporté à la police. Nous avons collaboré avec les autorités dans le cadre de cette enquête et nous continuerons à le faire", a dit un porte-parole d'Uber, ajoutant qu'Angel Sanchez ne pouvait plus travailler pour l'entreprise.

Agressée après une réunion de travail. Selon les procureurs, les collègues de la victime avaient fait appel aux services d'Uber pour la ramener chez elle après une réunion de travail à Newport. Ils ont ajouté qu'Angel Sanchez avait conduit la femme jusqu'à Santa Barbara avant de la violer. À la suite de cette agression, la victime s'est précipitée hors du véhicule d'Angel Sanchez pour appeler 911, le numéro d'appel d'urgence en Amérique du Nord, ont encore dit les procureurs.