Etats-Unis : "Trump et Cruz ne représentent pas du tout l’ensemble des Républicains"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour la politologue Nicole Bacharan, le "Grand Old Party" cherche "le troisième homme qui pourrait écarter la menace d’un candidat Trump ou Cruz". 

INTERVIEW

Les primaires républicaines pour l’élection présidentielle américaine virent à droite toute. Donald Trump et Ted Cruz, les deux principaux candidats du "Grand Old Party", mènent tous deux des campagnes très agressives, fondées sur des discours ultra-conservateurs. L'Iowa, le premier Etat américain à voter, a donné la victoire à Ted Cruz, avec 27,7% des voix. Donald Trump, grand favori des sondages, est lui arrivé en deuxième position, avec 24,3%. Mais pour l'historienne et politologue Nicole Bacharan, les deux candidats "ne représentent pas du tout l’ensemble des Républicains".

"Je parle des cadres, des élus du parti, des conseillers, beaucoup sont absolument désespérés. Ils cherchent le troisième homme qui pourrait écarter la menace d’un candidat Trump ou Cruz", analyse l'historienne, invitée du Club de la presse d'Europe 1, vendredi soir. 

"Il n'y a pas 51% d'Américains prêts à voter pour eux". Nicole Bacharan doute également que Trump, comme Cruz, puissent remporter l'élection présidentielle de novembre prochain. "A mon sens, ils sont inéligibles en novembre : il n’y a pas 51% d’Américains prêts à voter pour eux", assure l'auteure du livre Du sexe en Amérique - une autre histoire des Etats-Unis (Robert Laffont).

Pour autant, la politologue constate une réelle colère d'une partie de l'électorat républicain, qui explique les scores de Trump et Cruz. "Il y a une vraie colère contre les médias, les politiques. Il y a une colère dans l’électorat populaire, plutôt blanc, masculin, qui a peur du déclassement et qui trouve qu’on en fait trop pour les minorités. Trump leur a dit qu’il était leur voix et qu’il allait parler pour eux", conclut Nicole Bacharan.