États-Unis : "tout ce qui n’est pas indispensable a fermé"

  • A
  • A
États-Unis : "tout ce qui n’est pas indispensable a fermé"
@ REUTERS
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Nicole Bacharan, consultante pour Europe 1, décrypte les raisons d’un blocage.

L’INFO. C’est la chronique d’un désastre annoncé. Aux États-Unis, les services de l’État fédéral ont fermé mardi à minuit pile, faute d’un accord sur le budget au Congrès. "Il n’y a plus d’administration, tout ce qui n’est pas indispensable a fermé", explique sur Europe 1 Nicole Bacharan, spécialiste des États-Unis et consultante pour Europe 1. "Ce qui continue à fonctionner, c’est l'armée, la sécurité dans les aéroports, les ports, les prisons, le FBI, le médical d'urgence. Le reste est fermé !", énumère-t-elle. Retour sur les raisons d’une paralysie.

> L'ACTU : L’État fédéral américain paralysé

Nicole Bacharan 400-400 EUROPE 1

Comment en est-on arrivé là ? "C’est la question que l’on se pose aussi aux États-Unis. Aux États-Unis, le Congrès vote trois types de lois : les impôts - c'est fait, les américains vont bien payer des impôts – et l’autorisation de dépenser les impôts. C’est cela qui n’a pas été voté. Normalement, ça se vote pour l'année, mais comme la Maison-Blanche et le Congrès ne sont d’accord sur rien, ils n’ont pu se mettre d'accord que sur les dépenses de quelques mois. Donc là, ça avait été voté de mars au 1er octobre. Le troisième point, c’est le plafond de la dette. Ça, c’est la prochaine festivité, dans une quinzaine de jours".



"Pur chantage des républicains !"par Europe1fr

Les républicains cherchent-ils à bloquer la réforme de la santé de Barack Obama ? "C'est un pur chantage ! La réforme de la santé a été votée en 2010, confirmée en 2012. Mais la droite du parti républicain ne l'accepte pas, veut gagner du temps. Cette réforme doit être mise en place aujourd'hui [mardi], Les citoyens non assurés vont pouvoir s'inscrire dès aujourd'hui. Et ils vont le faire, le système est financé. Les républicains en sont très malheureux mais c'est ainsi. Ils ont préparé la loi sur le budget avec les démocrates et ont ajouté : ‘si vous voulez qu’on vote, retardez l'application de la réforme de la santé’. En se disant que d’ici un an, ils auront gagné les élections [de mi-mandat au Sénat et à la Chambre de représentants] et pourront l’annuler".

> FICTION : Que change l'"Obamacare" pour un Américain ?

Comment sortir de cette situation ? "Pour en sortir, il faut négocier et voter ce fichu budget ! Aujourd'hui, il n'y a pas de négociation : les démocrates à la Maison-Blanche comptent sur les divisions des républicains et parient qu'ils vont avoir peur d'être responsables de ces fonctionnaires non payés".