États-Unis : rare excommunication à la tête de l'église mormone

  • A
  • A
États-Unis : rare excommunication à la tête de l'église mormone
C'est la première excommunication d'un dirigeant si haut placé en près de trois décennies (image du temple historique de l'Église mormone à Salt Lake City)@ GEORGE FREY / AFP
Partagez sur :

La raison de l'excommunication de l'un des principaux dirigeants de l'Église n'a pas été divulgué, mais le communiqué laisse penser à une affaire de moeurs.

L'un des principaux dirigeants de l'église mormone, James Hamula, a été excommunié mardi, a annoncé l'Église de Jésus Christ des saints des derniers jours dans un communiqué, sans indiquer la raison de cette rare sanction disciplinaire à ce niveau.

Une première en trois siècles d'existence. D'après le quotidien Salt Lake Tribune, c'est la première excommunication d'un dirigeant si haut placé dans ce mouvement religieux très puritain, dérivé du christianisme, en près de trois décennies. "Après une action disciplinaire de la part des principaux dirigeants de l'Église, James Hamula, qui faisait partie du premier collège des Soixante-Dix, l'une des instances à la tête de l'église, "a été relevé de ses fonctions et excommunié" mardi, indique Eric Hawkins, porte-parole de l'église, dans le communiqué.

Une affaire de moeurs ? Sans autres détails, il note simplement que l'excommunication du natif de Californie, âgé de 59 ans et qui siégeait depuis neuf ans au premier collège des Soixante-Dix, "n'est pas due à une perte de foi ou une apostasie".

Le communiqué sous-entend des questions de moeurs en citant un article religieux qui évoque les "péchés" et souligne que les sanctions disciplinaires de l'église ont "trois objectifs : "sauver l'âme des transgresseurs, protéger les innocents et préserver la pureté, l'intégrité et la réputation de l'Église". L'adultère ou les relations homosexuelles sont notamment des raisons parmi celles qui peuvent mener à une excommunication.

6,5 millions d'adeptes. Le siège de l'Église mormone se trouve à Salt Lake City en Utah (Ouest des États-Unis). Sa Première présidence est composée de trois membres, suivie du Collège des douze apôtre, de la Présidence des Soixante-Dix puis de l'autorité générale Soixante-Dix ou premier collège des Soixante-Dix. L'Utah compte trois millions d'habitants dont 60% de mormons. Quelques 6,5 millions d'adeptes vivent aux États-Unis, dont beaucoup en Arizona (Sud-Ouest) ou dans l'Idaho (Nord-Ouest).