Etats-Unis : onze cadavres dans "la maison de l'horreur"

  • A
  • A
Etats-Unis : onze cadavres dans "la maison de l'horreur"
Partagez sur :

Un tueur en série présumé a été inculpé mercredi dans l’Ohio après la découverte de 11 cadavres en décomposition dans sa maison.

Les Américains l’ont surnommée "la maison de l'horreur". Onze corps ont été retrouvés, dont certains dans un état de décomposition avancée, chez Anthony Sowell, un tueur en série présumé de Cleveland, dans l’état de l’Ohio, au nord des Etats-Unis.

Cet homme de 50 ans, libéré en 2005 après avoir purgé 15 ans de prison pour un viol commis en 1989, a été arrêté samedi dernier, deux jours après la découverte des premiers corps dans l'enceinte de sa maison. Toutes des femmes noires.

Cinq corps de femmes en état de décomposition avancée avaient été trouvés dans la maison même, et un sixième cadavre enterré dans le jardin. Mardi, les enquêteurs ont annoncé avoir mis au jour quatre autres cadavres et un crâne, portant le nombre de victimes présumées d’Anthony Sowell à onze. La police poursuit maintenant ses recherches dans les murs de" la maison de l’horreur" et dans le voisinage.

Personne ne comprend pourquoi l’odeur épouvantable que dégageait cette maison n’a pas permis d’arrêter son locataire plus tôt. Des plaintes avaient pourtant été déposées et la police s’était déplacée deux fois.

Embarrassée, la brigade criminelle affirme que la police locale a récusé les premiers appels du voisinage au prétexte que les gens pouvaient confondre les odeurs avec les relents venus de la fabrique de saucisses du quartier. Elle avance aussi qu’elle n’avait pas de mandat pour perquisitionner et que le suspect respectait son contrôle judiciaire

Regardez ce reportage de la chaîne anglaise Sky News devant "la maison de l'horreur" :