États-Unis : Mike Pence, le premier vice-président à aller à la marche anti-avortement

  • A
  • A
États-Unis : Mike Pence, le premier vice-président à aller à la marche anti-avortement
La lutte contre le droit à l'avortement vit un tournant "historique" aux États-Unis, a affirmé vendredi à Washington Mike Pence, premier vice-président américain à assister à la "March for Life".@ AFP
Partagez sur :

"Le droit à la vie est en train de gagner", a déclaré le vice-président américain, le premier à participer à une marche anti-avortement, vendredi, à Washington.

La lutte contre le droit à l'avortement vit un tournant "historique" aux États-Unis, a affirmé vendredi à Washington Mike Pence, premier vice-président américain à assister à la "March for Life", grand rendez-vous annuel des militants "pro-life".

Rapport de force. "Le droit à la vie est en train de gagner", a déclaré Mike Pence, en référence au nouveau rapport de force instauré par la victoire présidentielle de Donald Trump, le gouvernement et le Congrès étant désormais contrôlés par des opposants à l'avortement. "Nous avons atteint un tournant historique dans la défense de la vie", a insisté le nouveau vice-président, applaudi par des milliers de manifestants rassemblés sur le National Mall, grand parc au sud de la Maison Blanche.





"Soutien total" de Trump. Dans un tweet vendredi, Donald Trump a assuré de son "soutien total" les participants à la "Marche pour la vie". Le président leur avait déjà donné satisfaction lundi en signant parmi ses tout premiers décrets une interdiction de financement des ONG internationales qui soutiennent l'avortement. Donald Trump doit aussi nommer jeudi au neuvième siège de la Cour suprême un magistrat qu'il a promis de choisir parmi les opposants à l'avortement.