Etats-Unis : les victimes du 11 septembre autorisées à poursuivre l'Arabie saoudite

  • A
  • A
Etats-Unis : les victimes du 11 septembre autorisées à poursuivre l'Arabie saoudite
Les victimes des attentats du 11 septembre pourront attaquer Ryad.@ EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le Congrès américain a donné le feu vert vendredi aux familles des victimes des attentats du 11 septembre pour demander des dommages et intérêts à Ryad.

La Chambre américaine des représentants a voté vendredi une loi autorisant les familles des victimes des attentats du 11 Septembre à réclamer en justice des dommages et intérêts à l'Arabie saoudite. La Maison-Blanche a réaffirmé dans le même temps que le président Barack Obama opposerait son veto à ce texte. Les sénateurs ont déjà approuvé à l'unanimité le Jasta (Justice Against Sponsors of Terrorism Act) en mai dernier. Les opposants à cette loi estiment qu'elle risque de nuire aux relations entre Washington et Ryad, partenaire stratégique des Etats-Unis au Moyen-Orient, et de déboucher sur des mesures de représailles de la part du royaume wahhabite.

Les attentats liés à Ryad ? Quinze des 19 auteurs des attentats du 11 Septembre à New York et Washington étaient Saoudiens. L'attaque a été commanditée par Al Qaïda et aucune enquête américaine n'a jusqu'à présent conclu à un soutien des autorités saoudiennes. Une commission du Congrès américain a rendu public en juillet un passage longtemps resté secret du rapport officiel sur les attentats qui examinait d'éventuels liens entre les auteurs des attaques et les autorités saoudiennes. Ces liens n'ont pu être confirmés de source indépendante, a-t-elle dit à propos de ces 28 pages classées "secret défense" du rapport d'enquête de 2002 sur les attaques qui ont fait près de 3.000 morts.