États-Unis : les Républicains sauvent leur siège lors d'une élection partielle au Congrès

  • A
  • A
États-Unis : les Républicains sauvent leur siège lors d'une élection partielle au Congrès
La Géorgie enverra une représentante républicaine au Congrès.@ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

L'élection partielle devant désigner le nom d'un représentant de la Géorgie au Congrès des États-Unis s'est soldée par la victoire d'une candidate républicaine.

Les Républicains ont exulté mardi après la victoire de leur candidate à une élection partielle au Congrès dans l'État américain de Géorgie, un scrutin de portée symbolique sur lequel planait l'ombre du président Donald Trump.

La campagne pour un siège au Congrès la plus chère de l'histoire. Selon les estimations des chaînes CNN et NBC, la Républicaine Karen Handel a battu le Démocrate Jon Ossoff, à l'issue de la campagne la plus chère de l'histoire américaine pour un siège de la Chambre des représentants, avec une facture totale estimée à 60 millions de dollars, le double du record précédent.

Le dépouillement se poursuivait dans cette circonscription de la banlieue d'Atlanta, dans le sud-est des États-Unis, représentée à la Chambre par un républicain depuis 1979.

La Républicaine obtiendrait 52,5% des voix. Mais selon des résultats officiels portant sur 80% des bureaux de vote, la Républicaine Karen Handel obtenait 52,5% des voix, contre 47,5% pour Jon Ossoff, un néophyte de 30 ans qui a pourtant réussi à réduire grandement l'écart historique entre les deux partis dans la circonscription.

"Les démocrates d'une côte à l'autre ont tout mis dans la bataille, mais Karen ne s'est pas laissée battre", s'est félicité le président républicain de la Chambre, Paul Ryan. Les fils Trump ont ironisé sur l'effort raté des démocrates. "Félicitations aux Démocrates pour la médaille en chocolat la plus chère depuis... novembre", a écrit Donald Trump Jr.

Sean Spicer se félicite de cette victoire républicaine. "Belle soirée pour le parti républicain", a tweeté le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer.