États-Unis : le Wisconsin pourrait recompter ses voix

  • A
  • A
États-Unis : le Wisconsin pourrait recompter ses voix
Un nouveau décompte pourrait aussi avoir lieu en Pennsylvanie et dans le Michigan, deux États remportés de justesse par le candidat républicain. Image d'illustration.@ JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Selon des experts en cybersécurité, des failles en matière de sécurité ont pu fausser les résultats dans cet État traditionnellement démocrate.

Une ex candidate à la Maison-Blanche, l'écologiste Jill Stein, a demandé de recompter les voix de la présidentielle américaine dans le Wisconsin, des experts parlant d'"anomalies" qui remettent de nouveau en cause un système électoral qui a fait triompher Donald Trump.

Un État traditionnellement démocrate. Situé dans le nord du pays, le Wisconsin figure parmi les États très disputés de la présidentielle, remportée le 8 novembre au scrutin universel indirect et à la surprise générale par le milliardaire populiste républicain face à l'ancienne secrétaire d'État du président Barack Obama, Hillary Clinton. La démocrate a cependant concédé sa défaite et n'a pas à ce jour contesté les résultats. Traditionnellement démocrate, le Wisconsin a voté républicain pour la première fois depuis la réélection de Ronald Reagan en 1984.

Des "failles en matière de sécurité". L'équipe de campagne de l'écologiste Jill Stein, qui a levé le 1,1 million de dollars nécessaire pour demander un nouveau décompte, a évoqué jeudi des "anomalies" dans cet État où étaient désignés 10 grands électeurs et dans deux autres États clés, la Pennsylvanie et le Michigan, remportés eux aussi de justesse par Donald Trump. Son ancien directeur de campagne David Cobb a expliqué que "ces dernières 48-72 heures, des experts en cybersécurité (...) nous ont donné des informations très troublantes sur la possibilité de failles en matière de sécurité dans les résultats électoraux à travers le pays".

Des spécialistes ont en effet invité le camp Clinton à recompter les voix dans ces trois États après avoir constaté qu'il manquait 7% de voix aux démocrates dans des comtés du Wisconsin ayant utilisé des machines électroniques, selon le New York Magazine.