États-Unis : le terroriste présumé du Capitole plaide coupable

  • A
  • A
États-Unis : le terroriste présumé du Capitole plaide coupable
Excepté pour le discours sur l'état de l'Union, le président ne peut entrer au Capitole à Washington.@ MARIO TAMA / AFP
Partagez sur :

Inculpé pour l'attentat avorté en 2015 en marge du discours de Barack Obama, le jeune radicalisé originaire de l'Ohio ne cherche pas à se disculper.

Christopher L., originaire de Cincinnati et âgé de 22 ans seulement, est accusé d'avoir fomenté une attaque lors du discours sur l'état de l'Union, prononcé par Barack Obama en janvier 2015 au Capitole. Le jeune homme est inculpé de trois chefs d'accusation et risque jusqu'à 40 ans de prison.

Un attentat réfléchi. S'il a été arrêté avant de commettre l'irréparable, Christopher L., en phase en phase avec la propagande de Daech (acronyme arabe du groupe État islamique), s'était procuré deux fusils semi-automatiques et plus de 600 munitions. Il avait également consulté des documents sur la fabrication de bombes artisanales.

Une attaque symbolique. Événement politique majeur institué par George Washington en 1870, le discours sur l'état de l'Union revêt un caractère hautement symbolique lorsque les États-Unis sont engagés dans un conflit armé ou connaissent une crise majeure.