Etats-Unis : le pouvoir des électrices

  • A
  • A
Etats-Unis : le pouvoir des électrices
@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Cet électorat-clé reste cependant divisé sur la question de l’avortement.

Elles ont le pouvoir de faire basculer l’élection. Les femmes représentent 53 % de l'électorat, des voix précieuses pour les deux candidats à la Maison-Blanche et surtout pour Barack Obama qui avait été porté à la présidence, en 2008, par le suffrage féminin. Il avait alors récolté 56% des voix des femmes, contre 46 pour son adversaire, républicain, John McCain. Mais cette fois, il pourrait en être autrement.

>> Retrouvez notre dossier spécial élections américaines.

L’enthousiasme des électrices s'est, en effet, largement estompé et ce changement pourrait être une des clés du résultat présidentiel de mardi. Si Barack Obama continue de bénéficier de l'appui d'une majorité d'entre elles au niveau national, Mitt Romney le concurrence dangereusement sur ce terrain.

05.11-abortion-usa

Pour "séduire" une partie des électrices, les républicains ont dénoncé la position de leurs adversaires démocrates en deux temps : d'abord en les accusant d'exagérer l'importance de questions comme l'avortement, ensuite en leur reprochant de minimiser des questions comme l'emploi et l'économie.

>> C’est sur le sujet de l’avortement justement justement que François Clauss, envoyé spécial d’Europe 1, est allé interroger des Américaines de l’Ohio.

Cheryl, 61 ans, femme au foyer, estime que "personne n’a le droit d’ôter la vie". Un point de vue que défend également Sarah, une jeune actrice de Chicago. "Certaines personnes qui ne voulaient pas aller voter vont finalement y aller pour combattre de telles idées".

Barbara, 51 ans, a choisi, quant à elle, de faire du porte-à-porte pour combattre l’avortement. "On ne va pas revenir aux années cinquante, hors de question", prévient, néanmoins, cette militante du mouvement pro-life.

L’enjeu est de taille. Si Mitt Romney est élu, il aura alors le pouvoir de nommer deux juges à la cour suprême et d’en modifier l’équilibre idéologique afin d’abroger la loi de 1973 légalisant l’avortement.

Pour contrer cette avancée de l’idéologie pro-life et continuer à gagner les voix des femmes, les démocrates ont eu recours à la pédagogie en insistant sur les thèmes auxquels les électrices peuvent être plus sensibles comme la santé, l'éducation, l'égalité des salaires et la justice fiscale. Des sujets qui pourraient prendre le dessus sur la question de l’avortement. C’est en tout cas le pari fait par l’équipe Obama.