États-Unis : l'administration Trump interdit aux agences de santé certains mots comme "foetus" ou "transgenre"

  • A
  • A
États-Unis : l'administration Trump interdit aux agences de santé certains mots comme "foetus" ou "transgenre"
Donald Trump n'a pas caché son hostilité à l'égard du monde de la science.@ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

L'administration Trump a établi pour les agences sanitaires une liste de mots et d'expressions à ne plus employer dans les documents officiels à partir de 2018.

"Transgenre", "foetus", "fondé sur la science"… Le Washington Post (article en anglais) a révélé dans ses éditions du vendredi 15 et du samedi 16 décembre que l'administration de Donald Trump a interdit aux agences de santé d'utiliser certains mots dans des documents officiels, à partir de l'année prochaine. La liste établie et communiquée aux membres de ces agences comprend également les mots "vulnérabilité", "diversité" ou encore "basé sur des preuves".

Pas de démenti du ministère de la Santé. Sans démentir l'information, le porte-parole du ministère de la Santé, Matt Lloyd, a répondu au journal que les autorités sanitaires "continueront à utiliser les meilleures preuves scientifiques disponibles pour améliorer la santé des Américains".

Réorientation sémantique depuis un an. Mais comme l'écrit le journal, "la question de savoir comment traiter les thèmes de l'orientation sexuelle, du genre ou des droits à l'avortement a émergé depuis l'arrivée de Donald Trump" au pouvoir, alors que les mandats de Barack Obama ont permis à ces sujets d'avoir une visibilité plus forte. Comme si une réorientation sémantique avait eu lieu avec un président plus distant avec le monde scientifique. Symboles de cette hostilité à l'égard du monde scientifique, le retrait récent par le ministère de Santé de pages Web à propos d'informations sur les services LGBT.