Etats-Unis : la star de Broadway Jennifer Holliday renonce au concert d'investiture de Donald Trump

  • A
  • A
Etats-Unis : la star de Broadway Jennifer Holliday renonce au concert d'investiture de Donald Trump
Jennifer Holliday ne chantera pas pour Trump le 20 janvier. @ NEW YORK, ETATS-UNIS
Partagez sur :

La chanteuse Jennifer Holliday a finalement décidé de ne pas se produire lors du concert d'investiture de Donald Trump, pour "se ranger aux côtés de la communauté LGBT".

La chanteuse Jennifer Holliday, l'une des vedettes de Broadway, a annoncé samedi dans une lettre ouverte qu'elle renonçait à se produire lors du concert organisé jeudi à l'occasion de l'investiture de Donald Trump, à cause de la réaction de ses fans. Elle devait être l'une des rares artistes noires à monter sur scène pour ce spectacle au Lincoln Memorial, à l'autre bout du National Mall qui traverse Washington et qui fait face au Capitole à 3 km de distance, où doit se dérouler la cérémonie d'investiture vendredi.

Un article la fait changer d'avis. Lauréate d'un Tony Award en 1982 pour sa comédie musicale Dreamgirls, qui a inspiré un film dans lequel ont joué Beyoncé et Jennifer Hudson, elle s'est fait connaître aussi pour des enregistrements R&B et pop et est très respectée de la communauté homosexuelle. Dans sa lettre ouverte publiée samedi sur le site TheWrap, elle explique avoir décidé de ne plus chanter au concert après avoir lu un article sur le site The Daily Beast intitulé "Jennifer Holliday va se produire à l'investiture de Trump, ce qui fend le cœur de ses fans gays". "Mon unique choix doit désormais être de me ranger aux côtés de la communauté LGBT et de préciser sans équivoque que JE NE CHANTERAI PAS AU CONCERT DE BIENVENUE NI A UNE QUELCONQUE FESTIVITÉ DE L'INVESTITURE", a-t-elle écrit. Pour l'heure, Donald Trump peine encore à attirer des artistes pour son investiture.