Etats-Unis : la condamnation à mort d'une femme annulée de justesse

  • A
  • A
Etats-Unis : la condamnation à mort d'une femme annulée de justesse
Michelle Byrom a été condamnée à mort en 2000 pour complicité de meurtre de son mari.@ REUTERS
Partagez sur :

MISSISSIPPI - Elle devait être exécutée jeudi dernier. Mais Michelle Byrom, condamnée à mort pour complicité de meurtre de son mari, aura finalement droit à un nouveau procès.

L'INFO. L'Etat du Mississippi avait réclamé son exécution la semaine dernière. Mais, fait rarissime, la Cour suprême de cet Etat du sud des Etats-Unis a demandé un nouveau procès pour Michelle Byrom, 58 ans, condamnée à mort il y a 14 ans pour complicité de meurtre de son mari. 

Un arrêt "extrêmement rare". L'exécution de la quinquagénaire avait été programmée pour jeudi dernier. Mais la date n'avait pas été confirmée par la Cour suprême du Mississippi, le temps d'examiner l'appel. Sa décision a finalement été prise : la Cour "considère que le recours de Byrom doit être accepté". Par un arrêt qu'elle qualifie d'"extraordinaire et d'extrêmement rare", la Cour juge que "la condamnation à mort de Michelle Byrom doit être renversée et que l'affaire doit être renvoyée au tribunal de première instance pour un nouveau procès".

Son fils avait reconnu les faits. C'est le 18 novembre 2000 que Michelle Byrom a été condamnée à mort pour complicité de meurtre de son mari Edward Byrom. La peine avait été maintenu, même si leur fils avait avoué le crime à plusieurs reprises. Michelle Byrom, atteinte de troubles mentaux depuis une enfance d'abus, n'avait reconnu sa responsabilité que lorsque son fils l'avait accusée, en échange d'une remise de peine, d'avoir diligenté le meurtre de son père. La justice l'accusait d'avoir voulu toucher l'assurance-vie de son époux. Mais une fois sorti de prison, Edward Byrom Junior avait admis avoir tiré sur son père qui l'humiliait et le battait depuis des années. L'avocat de Michelle Byrom s'est dit "reconnaissant", selon CNN.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RÉCIT - Damien Echols, innocent, 18 ans dans le couloir de la mort

OKLAHOMA - Faute de produit, les exécutions sont reportées

DÉBAT - Les USA vont-ils revenir au peloton d'exécution ?

ERREUR JUDICIAIRE - Innocenté après 30 ans dans le couloir de la mort