États-Unis : l'homme qui avait tenté de tuer Ronald Reagan libéré

  • A
  • A
États-Unis : l'homme qui avait tenté de tuer Ronald Reagan libéré
John Hinckley Jr, ici lors de son arrestation en 1981, avait été déclaré pénalement irresponsable par la justice.@ PHIL HUBER / UPI / AFP
Partagez sur :

John Hinckley Jr a été libéré de l'hôpital psychiatrique où il avait été interné il y a plus de 30 ans.

La justice américaine a libéré samedi l'un de ses prisonniers les plus célèbres. John Hinckley Jr, qui avait tenté de tuer le président Ronald Reagan en 1981, a été libéré de l'hôpital psychiatrique où il avait été interné il y a plus de 30 ans, a annoncé samedi le Washington Post. La justice avait ordonné cette libération en juillet dernier, en l'assortissant de strictes conditions de soin et de surveillance. Selon les conditions imposées par la justice, John Hinckley devra notamment résider à plein temps chez sa mère pendant la première année, après quoi il pourra - avec le feu vert préalable de son équipe médicale - emménager dans un logement distinct.

Pour impressionner Jodie Foster. John Hinckley Jr, aujourd'hui âgé de 61 ans, avait tiré sur le président américain à la sortie de l'hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981. L'une de ses balles avait ricoché sur la limousine présidentielle blindée et touché Ronald Reagan à la poitrine, passant tout près du coeur. Il avait déclaré vouloir impressionner l'actrice Jodie Foster. Il avait été déclaré pénalement irresponsable par la justice. La Fondation Ronald Reagan s'était opposée à la libération de M. Hinckley. En juillet, elle avait estimé que celui-ci représentait toujours "une menace pour lui et pour les autres".