États-Unis : interdire les transgenres "rend service" à l'armée, selon Donald Trump

  • A
  • A
États-Unis : interdire les transgenres "rend service" à l'armée, selon Donald Trump
Donald Trump assure que cette question est délicate pour l'armée et que son interdiction lui rend service @ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

"Vous savez, c'est un sujet très compliqué pour l'armée", a affirmé Donald Trump depuis son golf du New Jersey. "C'est un sujet très perturbant pour l'armée. Je pense que je rends un grand service à l'armée", a-t-il déclaré.

Donald Trump a expliqué jeudi avoir rendu "un grand service" à l'armée américaine en interdisant aux personnes transgenres de servir dans les forces armées du pays.

"Je pense que je rends un grand service à l'armée". Le président, qui s'exprimait depuis son golf de Bedminster dans le New Jersey, a assuré que la question des soldats transgenres était délicate. "Écoutez, j'ai beaucoup de respect pour cette communauté. Elle me soutient beaucoup, ou m'a beaucoup soutenu", a-t-il déclaré, avant d'ajouter : "elle a beaucoup voté pour moi". "Vous savez, c'est un sujet très compliqué pour l'armée. C'est un sujet très perturbant pour l'armée. Je pense que je rends un grand service à l'armée", a-t-il déclaré.

Les transgenres interdits de servir. Le président américain a annoncé sur Twitter le mois dernier qu'il comptait interdire aux personnes transgenres de servir dans l'armée, sans préciser ce qu'il adviendrait des 2.500 à 7.000 transgenres déjà engagés. Sa mesure revient sur les choix faits par l'administration Obama, qui avait décidé l'année dernière que l'armée devrait commencer à accueillir des recrues transgenres au 1er juillet 2017.

Déjà des dépôts de plaintes. Cinq soldats transgenres ont déposé plainte contre Donald Trump et le Pentagone cette semaine. Les cinq femmes dénoncent notamment l'incertitude qui entoure leur avenir, expliquant notamment qu'elles ne savent pas si elles conserveront leur poste.