États-Unis : Donald Trump se demande qui a payé les manifestations contre lui samedi

  • A
  • A
États-Unis : Donald Trump se demande qui a payé les manifestations contre lui samedi
Des dizaines de milliers d'Américains ont manifesté samedi pour demander la publication des feuilles d'impôts de Trump.@ MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :

Alors que des milliers d'Américains ont réclamé la publication des feuilles d'impôts de Trump, celui-ci a déclaré que les rassemblements étaient rémunérés.

Donald Trump s'est plaint dimanche des manifestations qui ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes aux États-Unis la veille pour réclamer la publication de ses feuilles d'impôts. "J'ai réussi presque l'impossible pour un républicain : remporter facilement le collège électoral ! Et maintenant on reparle de la déclaration de revenus ?", a écrit Donald Trump sur Twitter. "Il faut que quelqu'un s'intéresse à qui a payé les petits rassemblements organisés hier. L'élection est terminée !", a ajouté le dirigeant républicain.





Se conformer à la tradition présidentielle. À Washington, New York et dans des dizaines de petites et grandes villes américaines, des milliers de personnes ont défilé samedi pour demander au milliardaire qu'il se conforme à la tradition présidentielle en publiant ses déclarations de revenus. Les manifestants souhaitent connaître le montant réel des impôts payés par l'homme d'affaires, et d'éventuelles sources étrangères de revenus. Bien qu'il n'ait pas directement accusé cette fois-ci les manifestants d'être rémunérés, Donald Trump a eu recours à cet argument au moins deux fois dans le passé, dernièrement le 3 février au moment de manifestations contre son décret anti-immigration.

Appel d’organisations progressistes et de syndicats. Les rassemblements de samedi, intitulés "Tax March" en raison de la proximité de la date-butoir de déclaration des revenus, ont été coordonnés par un partenariat entre plusieurs organisations progressistes, dont change.org et MoveOn.org, des syndicats dont celui d'enseignants NEA, l'ONG Public Citizen ou encore l'organisation créée par les supporteurs de Bernie Sanders, Our Revolution.