États-Unis : des milliers de passagers coincés à cause d'une panne informatique

  • A
  • A
États-Unis : des milliers de passagers coincés à cause d'une panne informatique
À l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride, une trentaine de vols ont été impactés par cette panne informatique. Image d'illustration@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Cette panne informatique qui a touché le service des douanes à l'échelle nationale n'est pas un acte malveillant.

Des milliers de passagers se sont retrouvés coincés dans les aéroports américains lundi à cause d'une panne nationale du système informatique des douanes qui a duré plusieurs heures, ont rapporté la presse et les autorités.

Une "panne nationale". "Les douanes subissent une panne nationale. Des retards dans le traitement des passagers sont à prévoir jusqu'à la réparation du système", a tweeté l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride, l'un des principaux hubs pour les États-Unis et les Caraïbes. Un porte-parole du département des douanes a expliqué à la chaîne NBC News que plusieurs aéroports étaient touchés par une interruption du système informatique et que "des mesures ont été prises immédiatement pour résoudre ce problème technique".

Des passagers énervés. Mais pas assez rapidement, à en croire les milliers de passagers fatigués et chafouins tout juste atterris et bloqués aux services des douanes. "Les gens commencent à s'énerver", a prévenu sur Twitter Cali Rez, une passagère, depuis sa file d'attente à l'aéroport de Miami. "Faites venir quelqu'un ici pour expliquer le problème et gérer les fils d'attente le plus vite possible".

La piste d'"un acte malveillant" écartée. Après quelques heures de flottement, l'avarie a été réparée. "Aucune indication selon laquelle l'origine serait un acte malveillant," a affirmé le département des douanes sur Twitter. Selon un responsable de l'aéroport international de Miami en Floride, "plus de 30 vols internationaux ont été concernés". Ont également été touchés les aéroports de Atlanta Hartsfield et Boston Logan, selon les autorités.