États-Unis : d'anciens responsables de Rolls-Royce inculpés pour corruption

  • A
  • A
États-Unis : d'anciens responsables de Rolls-Royce inculpés pour corruption
Les anciens employés sont accusés d'avoir versé des pots-de-vin au Kazakhstan@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Cinq anciens employés du groupe britannique Rolls-Royce sont mis en cause dans une affaire de pots-de-vin d'une valeur de 145 millions de dollars versés au Kazakhstan.

Des anciens responsables et salariés du groupe britannique Rolls-Royce ont été inculpés aux États-Unis dans une affaire de corruption impliquant des pots-de-vins versés au Kazakhstan, a indiqué mardi le ministère américain de la Justice.

Tous plaident coupable. James Finley, un ressortissant britannique et ancien responsable de la division énergie de Rolls-Royce, a déjà plaidé coupable de blanchiment d'argent et de corruption. Keith Barnett, un Américain, ainsi qu'un Néerlandais, Aloysius Zuurhout, également ex-employés de Rolls-Royce, ont aussi plaidé coupables, ainsi qu'un intermédiaire autrichien Andreas Kohler. Un Grec, Petros Contoguris, a été inculpé mais ne se trouve pas sur le territoire américain, a-t-on précisé de même source.

145 millions de dollars en jeu. Le cas de corruption concerne un contrat de 145 millions de dollars (125 millions d'euros) attribué en novembre 2009 à Rolls-Royce par Asia Gas Pipeline LLP (LGP). Les pots-de-vins ont été dissimulés sous forme de commissions versées à Gravitas, une société dirigée par Petros Contoguris. Cette affaire est un volet d'un vaste cas de corruption pour lequel Rolls-Royce avait versé de fortes amendes aux autorités britanniques, américaines et brésiliennes en début d'année dans le cadre d'un règlement global.

La loi dite FCPA (Foreign Corrupt Practice Act) permet aux États-Unis de sanctionner les entreprises et individus coupables de corruption partout sur le globe. Rolls-Royce est un groupe britannique qui fabrique notamment des turbines et des réacteurs d'avions. Les voitures éponymes n'en font plus partie et appartiennent aujourd'hui au constructeur allemand BMW.