États-Unis : après la tempête qui a fait au moins 13 morts, les inondations menacent dans l'est

  • A
  • A
États-Unis : après la tempête qui a fait au moins 13 morts, les inondations menacent dans l'est
L'ouragan Florence, rétrogradé en tempête tropical, risque de provoquer de très importantes inondations@ ALEX EDELMAN / AFP
Partagez sur :

La tempête Florence a fait au moins 13 morts en Caroline du Nord et Caroline du Sud et menace ces deux États d'"inondations catastrophiques" à cause des très importantes précipitations qu'elle provoque.

La tempête Florence, qui a déjà fait au moins 13 morts sur la côte atlantique américaine, menace toujours de faire des ravages au cours du week-end en raison des "quantités monumentales" de pluie qu'elle charie et des inondations qu'elle provoque, selon les autorités qui ont averti les habitants évacués de ne pas tenter de rentrer chez eux.

Au moins 13 morts. La tempête a fait au moins 10 morts en Caroline du Nord, dont huit confirmés par les autorités, parmi lesquels une mère et son bébé, tués dans leur maison par la chute d'un arbre, et trois autres victimes de "crues subites" sur les routes.

Selon les médias américains, dont CNN, le bilan provisoire se monte globalement à 13 morts : outre 10 décès en Caroline du Nord, trois autres ont été recensés en Caroline du Sud, dont une femme de 61 ans tuée vendredi lorsque sa voiture a heurté un arbre couché sur la route.

"Toutes les routes peuvent être inondées". Les rafales de vent et la pluie diluvienne ont fait d'importants dégâts. De nombreuses routes restaient coupées par des arbres et des poteaux électriques arrachés, ou encore par des crues soudaines. La dépression "déverse des quantités monumentales de pluie", a mis en garde Roy Cooper, le gouverneur de Caroline du Nord, l'État le plus durement frappé. "Toutes les routes de l'État peuvent être inondées", a averti le gouverneur. Malgré la levée des ordres d'évacuation sur la côte, "vous n'êtes pas en sécurité en y allant", a-t-il dit à ses administrés impatients de rejoindre leur domicile.

Une chaîne météo américaine a fait une animation pour expliquer les conséquences du passage de Florence (en anglais) : 



"Des inondations catastrophiques" à prévoir. Plusieurs localités des deux États de Caroline ont pris à leur tour samedi des arrêtés d'évacuation en prévision d'inondations. La tempête "va provoquer des inondations catastrophiques sur des zones de Caroline du Nord et de Caroline du Sud pendant encore quelques temps", a averti un responsable de l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA), Steve Goldstein, en raison notamment du caractère "lent, presque à l'arrêt" de la tempête.

750.000 foyers sans électricité. Florence, qui s'affaiblit, a avancé samedi à 6 km/h avec des vents de 75 km/h, selon le bulletin de 14 heures (20 heures en France) diffusé par le centre national des ouragans (NHC). Les autorités s'attèlent désormais à évacuer l'eau et porter secours aux habitants piégés par les eaux. Environ 750.000 foyers étaient privés de courant samedi en Caroline du Nord, selon les services de gestion des urgences.


Trump créé la polémique sur Maria à Porto Rico. Le président américain Donald Trump doit se rendre en début ou milieu de semaine prochaine dans les régions affectées. Alors que la tempête soufflait encore sur la côte atlantique, le président est revenu vendredi soir sur la polémique concernant le bilan officiel de 3.000 morts causés par l'ouragan Maria qui a dévasté l'île de Porto Rico en septembre 2017, dont il conteste les chiffres. Le bilan n'était que de 16 décès après sa visite "et comme par magie, '3.000 MORTS' (...) PAS POSSIBLE", a-t-il écrit sur Twitter.