Etats-Unis : à peine sorti de l'hôpital, Kanye West est reçu par Donald Trump

  • A
  • A
Etats-Unis : à peine sorti de l'hôpital, Kanye West est reçu par Donald Trump
Le rappeur américain Kanye West et le président élu Donald Trump, à la Trump Tower, à New York, mardi.@ AFP
Partagez sur :

Le rappeur américain avait surpris son public en novembre en annonçant soutenir Donald Trump. Il avait ensuite été hospitalisé suite à une "crise psychotique".

Hospitalisé fin novembre à Los Angeles pour une crise psychotique, le rappeur Kanye West a fait une apparition surprise mardi aux côtés de Donald Trump à New York. Rare personnalité du monde du spectacle à s'être prononcé pour le milliardaire, Kanye West a été aperçu mardi matin entrant les mains dans les poches dans le hall de la Trump Tower pour prendre l'ascenseur, avant d'en ressortir 40 minutes plus tard accompagné du futur président.

"On est amis depuis longtemps". De quoi ont-ils discuté ? "De la vie", a répondu Donald Trump, tandis que Kanye West se tenait silencieux à ses côtés. "C'est un homme bien. On est amis depuis longtemps", a simplement ajouté Donald Trump, en lui tapant sur l'épaule. Alors que les journalistes le pressaient de questions, le rappeur en sweat-shirt noir et baskets blanches, est resté bras croisés avant de lâcher dans un sourire "n'être là que pour la photo".

Jay Z, Beyoncé et Hillary Clinton, clashés par le rappeur. Donald Trump pourrait avoir parlé au rappeur de sa cérémonie d'inauguration le 20 janvier, selon des commentateurs américains. Le président élu rechercherait des grands noms de la musique, pas faciles à trouver puisque beaucoup refusent de s'associer à lui. C'était la première apparition publique de Kanye West depuis son hospitalisation à Los Angeles fin novembre pour ce que certains médias américains ont qualifié de "crise psychotique".

Il avait été hospitalisé après avoir annulé une grande partie de sa tournée et coupé court, après deux chansons seulement, à un concert où il s'en était pris au couple star Jay Z- Beyoncé et à Hillary Clinton. Le rappeur avait surpris son monde quelques jours plus tôt en disant qu'il n'avait pas voté mais qu'il soutenait Donald Trump.