États-Unis : des dissensions dans l'équipe de transition de Donald Trump

  • A
  • A
États-Unis : des dissensions dans l'équipe de transition de Donald Trump
Chargé dans l'équipe Trump des questions de sécurité nationale, Mike Rogers était pressenti pour diriger la FBI. @ LEIGH VOGEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Après le départ de Chris Christie vendredi dernier, c'est Mike Rogers, pressenti pour diriger la CIA, qui a quitté l'équipe de Trump mardi.

L'équipe de transition de Donald Trump, déjà remaniée vendredi, a enregistré mardi un nouveau départ, sur fond de dissensions qui menacent d'interférer avec le processus de transition. Après Chris Christie, écarté vendredi au profit de Mike Pence pour le poste de président de l'équipe, le modéré Mike Rogers, un temps pressenti pour diriger la CIA, a quitté mardi l'équipe de transition de Donald Trump. Ancien représentant du Michigan, Mike Rogers était chargé des questions de sécurité nationale au sein de l'équipe. Ce changement pourrait freiner le travail avec la Maison-Blanche.

Une transition ralentie ? Les équipes de Donald Trump doivent fournir de nouveaux documents avant que des réunions ne puissent être organisées, agence par agence, pour assurer la transition, a annoncé une porte-parole de la Maison-Blanche après avoir accusé réception d'un premier texte. L'équipe de transition doit notamment fournir un code de conduite et certifier devant le Bureau ovale qu'aucun conflit d'intérêt n'implique ses membres.



Trump se veut rassurant. Sur son compte Twitter, le président élu a assuré que ses équipes étaient en ordre. "Un processus très organisé, tandis que je décide de positions ministérielles et de bien d'autres. Je suis le seul qui sait qui sont les finalistes !" Donald Trump aurait choisi les responsables économiques de son futur gouvernement, a annoncé mardi son allié de longue date, l'investisseur Carl Icahn. Le trésorier de campagne et ancien de la banque d'investissement Goldman Sachs Steve Mnuchin est pressenti au Trésor tandis que le milliardaire Wilbur Ross irait lui au département du Commerce.