Etat d'urgence dans une 2e centrale

  • A
  • A
Etat d'urgence dans une 2e centrale
L'état d'urgence décrété est au premier niveau pour le moment@ MAXPPP
Partagez sur :

Après Fukushima, la centrale nucléaire d'Onagawa au Japon a été déclarée en difficulté.

L'état d'urgence a été décrété dimanche à la centrale nucléaire d'Onagawa, au nord-est du Japon, touchée par le fort séisme qui a frappé le Japon vendredi, a annoncé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

En conformité avec la réglementation japonaise, "l'alerte a été déclarée à la suite de niveaux de radioactivité enregistrés dépassant les niveaux autorisés dans la zone près de la centrale", a expliqué l'AIEA. C'est le premier état d'urgence, c'est-à-dire le plus bas, qui a été signalé par la Tohoku Electric Power Company.

Les trois réacteurs du site nucléaire d'Onagawa "sont sous contrôle", selon les autorités japonaises, a ajouté l'AIEA. Les autorités japonaises tentent de déterminer la source des radiations, a ajouté l'agence.

Opérations de décompression à Fukushima

Le Japon a par ailleurs informé l'AIEA que les opérations de décompression du réacteur 3 de la centrale Fukushima N°1, exploitée par la compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco), avaient débuté à 09H20 locales (00H20 GMT). Le réacteur 3 de cette installation connaît des problèmes de refroidissement similaires à ceux du réacteur 1, dont les opérations de décompression ont libéré de l'hydrogène probablement à l'origine d'une explosion intervenue samedi.

Le gouvernement japonais a mis en garde dimanche contre le risque d'une nouvelle explosion à la centrale Fukushima N°1 en raison de cette accumulation d'hydrogène.