Et si Chelsea Clinton se lançait en politique ?

  • A
  • A
Et si Chelsea Clinton se lançait en politique ?
Chelsea Clinton est active dans la fondation de son père qui vise à lutter contre la pauvreté.@ Reuters
Partagez sur :

Depuis plusieurs mois, la fille de Bill et Hillary Clinton donne des signes d'une entrée prochaine en politique.  

L'INFO. Bill a été le 42e président des Etats-Unis. Sa femme, Hillary a été sénatrice de l'Etat de New-York pendant huit ans puis la secrétaire d'Etat lors du premier mandat de Barack Obama. Ses fans ont même lancé un site internet "ReadyForHillary" pour la présidentielle de 2016 et attendent la publication à l'été 2014 d'un livre sur sa vision du monde. Maintenant, c'est la fille du couple politique le plus célèbre des Etats-Unis, Chelsea, qui n'exclut pas de marcher un jour sur les traces de ses parents.

>>> A lire : Ils sont "prêts" pour Hillary

"Pour l'instant, je suis heureuse de vivre dans une ville, un Etat et un pays dont je soutiens avec force le maire, le gouverneur, le président, les sénateurs et représentant", a-t-elle affirmé dans une interview à la chaîne de télévision NBC. "Mais si à un moment donné ce n'était plus le cas, et si je pensais pouvoir avoir un impact significatif plus important, il faudrait que je me pose la question et que j'y réponde", a-t-elle ajouté.

Où en est Chelsea Clinton ? Actuellement, Chelsea Clinton est active dans la fondation de son père qui vise à lutter contre la pauvreté. Elle gère la branche jeunesse de la multinationale d'action humanitaire. Elle contribue également de temps en temps comme journaliste sur la chaîne NBC. A 33 ans, celle qui a longtemps évité les projecteurs est désormais de plus en plus sur le devant de la scène.

clinton 930-310

© Reuters

Lors de son mariage en 2010 -qui a eu un grand écho médiatique- avec Marc Mezvinski, un financier travaillant pour un "hedge fund", elle se rend compte qu'elle n'échappera pas à la célébrité. Et pourtant, elle semblait, il y a encore quelques mois, réticente à entrer en politique. "Quand je suis née, mon père était gouverneur de l'Arkansas. Le lendemain, j'étais à la 'Une' du journal", déplorait Chelsea Clinton lors d'une interview au magazine Vogue en septembre dernier. Mais il y a eu un déclic. "Avant la campagne de ma mère en 2008, j'aurais dit non", assurait Chelsea qui s'est fortement impliquée dans l'investiture démocrate. Chelsea Clinton, qui jusque-là a beaucoup travaillé dans la finance, n'exclut plus d'avoir des responsabilités publiques dans le futur "si cela peut avoir un impact positif", affirmait-elle dans le magazine Parade au mois d'avril dernier.

Certains de ses fans la voient déjà reprendre l'Etat de New York, le fief d'Hillary. Avant cela, pas de doute, elle soutiendra sa mère "quoi qu'elle décide" pour la présidentielle de 2016.