Et si Armstrong passait aux aveux ?

  • A
  • A
Et si Armstrong passait aux aveux ?
Lance Armstrong envisagerait de faire des aveux publics, selon le New York Times.@ MAXPPP
Partagez sur :

D'après le New York Times, l'ex-star du cyclisme envisagerait d'avouer publiquement s'être dopé.

>> L'INFO. L'ancien homme fort du cyclisme songerait aux aveux : d'après le New York Times, Lance Armstrong, déchu de ses victoires dans le Tour de France, évaluerait la possibilité d'avouer publiquement s'être dopé. En août, il avait déjà déclaré qu'il renonçait à combattre toute accusation de dopage. L'un de ses avocats, Tim Herman, a indiqué au quotidien qu'il n'était pas au courant, sans toutefois écarter cette éventualité : "je ne sais rien à ce propos. Je suppose que tout est possible, c'est certain. Mais ce n'est pas vraiment d'actualité".

Lance Armstrong à Montréal (930x620)

© REUTERS

Quel intérêt pour Armstrong ? Si Lance Armstrong passe aux aveux, il pourrait peut-être reprendre une activité dans le sport de compétition. Le code mondial antidopage prévoit en effet la possibilité d'une réduction de peine en cas de collaboration avec les autorités antidopage. Pour l'heure, le Texan, âgé de 41 ans, a interdiction à vie de participer à tout sport de catégorie olympique. Depuis près de deux ans, Lance Armstrong est impliqué dans le triathlon de compétition. Une réduction de sa peine pourrait lui permettre de reprendre une carrière sportive.

>> A lire aussi : Armstrong joue la provocation

livestrong fondation reuters 930620

© REUTERS

Des pressions de sa fondation. Au sein de la fondation Livestrong, l'organisation caritative qu'il a fondée en 1997 après avoir survécu à un cancer, l'ex-coureur cycliste fait l'objet de pression, selon le journal américain. Certains riches donateurs le presseraient d'avouer avoir de préserver la crédibilité de l'organisation.

Deux procès au civil et des titres perdus. Outre la perte de la plupart de ses titres, dont les sept gagnés dans le Tour de France entre 1999 et 2005 et sa radiation à vie, Lance Armstrong doit aussi faire face à deux procès au civil. L'un est intenté par la société d'assurances américaine SCA Promotions et l'autre par le journal britannique The Sunday Times. Une plainte a aussi été déposée devant un tribunal fédéral, initiée sur dénonciation de son ancien coéquipier Floyd Landis, pour fraude dans l'usage d'argent public.

>> A lire aussi : Armstrong : des suites judiciaires ?