Espoir de petite avancée dans le débat sur les armes aux États-Unis

  • A
  • A
Partagez sur :

Le parti républicain s'est montré ouvert à l'interdiction d'un dispositif permettant d'automatiser les fusils, utilisé par Stephen Paddock à Las Vegas. 

La Maison-Blanche et des élus républicains se sont dit prêts à discuter d'une interdiction des mécanismes transformant les fusils semi-automatiques en fusils automatiques, un dispositif qui a permis au tueur de Las Vegas de multiplier le nombre de victimes. Le puissant lobby des armes à feu NRA souhaite aussi réguler ce dispositif.

Unanimité ? Après des décennies de résistance, le parti républicain pourrait ainsi faire un petit pas en direction des démocrates sur le sujet sensible de l'encadrement des armes individuelles. "Clairement, c'est une chose sur laquelle nous devons nous pencher", a affirmé le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan. Dans la foulée, la Maison-Blanche s'est déclarée, par la voix de sa porte-parole, "ouverte" à un débat sur ce sujet. Fait rare, la National Rifle Association (NRA), plus grande organisation du lobby des armes à feu, a aussi estimé que ces mécanismes devraient être soumis à "davantage de contrôle".

"Vous devez dire 'trop, c'est trop'". "Personne ne devrait posséder un dispositif qui transforme un fusil semi-automatique en l'équivalent d'une mitrailleuse", a déclaré le démocrate David Cicilline, en introduisant à la Chambre un projet de loi qui bannirait un tel système. Une initiative similaire a été lancée au Sénat, la chambre haute du Congrès. "Monsieur et Madame Amérique, l'heure est venue de se dresser. Vous devez dire 'trop c'est trop'", a lancé d'un ton solennel la sénatrice démocrate Dianne Feinstein. Des déclarations semblables côté démocrate sont attendues dans un débat qui patine depuis un quart de siècle.

De quoi parle-t-on ? Le "bump stock" est une crosse amovible qui utilise l'énergie du recul de l'arme pour imprimer un mouvement de va-et-vient extrêmement rapide au fusil, dont les projectiles se rechargent au même rythme. Douze des fusils retrouvés à Las Vegas dans la suite hôtelière de Stephen Paddock étaient équipés d'un tel système. Une analyse de certaines rafales qu'il a tirées depuis le 32ème étage de l'hôtel Mandalay Bay a établi une cadence de 90 coups sur 10 secondes. Cela lui a permis de faucher des centaines de spectateurs d'un concert de musique country, faisant 58 morts et plus de 500 blessés