Espionnage : la NSA veut se doter d'un super-ordinateur

  • A
  • A
Espionnage : la NSA veut se doter d'un super-ordinateur
La NSA travaillerait à la fabrication d'un "super-ordinateur", capable de décryper n'importe quel code.@ Reuters
Partagez sur :

SCIENCE-FICTION - L'agence américaine travaille sur un projet d'ordinateur capable de décrypter n'importe quel code.

L'INFO. Le projet défie l'imagination. Les équipes de la NSA, l'agence américaine de sécurité nationale, tentent de mettre au point un ordinateur "quantique", tellement puissant qu'il serait capable de décrypter n'importe quel encodage, de vos informations bancaires aux secrets les mieux gardés des gouvernements, selon le Washington Post, qui s'appuie sur des documents divulgués par Edward Snowden.

Un programme à 80 millions de dollars. Ce projet fait partie d'un programme de recherche de la NSA, empêtrée depuis des mois dans un scandale d'espionnage à l'échelle mondiale, destiné à casser tous les types de cryptages, y compris les plus difficiles. Au total, le programme est doté d'un budget de près de 80 millions de dollars, soit 58 millions d'euros, indique le quotidien américain. Le but : construire un ordinateur qui pourrait briser tous les encodages, qu'il s'agisse d'informations bancaires, médicales, de secrets gouvernementaux ou du monde des affaires.

30.12 930x400 Espionnage NSA Merkel

© REUTERS

Des pièces spéciales pour travailler. Les recherches sont menées au laboratoire de sciences physiques de l'Université du Maryland, non loin de Washington et des locaux de la NSA. Cet établissement aurait établi un partenariat avec l'agence de sécurité nationale, écrivait en juin le site Mother Jones. Les chercheurs travailleraient sur ce projet dans des pièces spéciales, des "cages de Faraday" qui protègent de la pollution électromagnétique en provenance de l'extérieur.

Une puissance décuplée. L'idée est de réussir à exploiter la puissance des atomes, ce qui permettrait à un ordinateur "quantique" de voir sa puissance décuplée par rapport à nos ordinateurs actuels. L'intérêt ? Réussir par exemple à décrypter les informations encodées via le système RSA, basé sur la factorisation de nombres premiers. Des opérations quasiment impossibles à résoudre pour des ordinateurs classiques, mais pas pour un ordinateur "quantique" capable de résoudre des milliards d'opérations en même temps.

La NSA pas seule en lice. L'agence américaine n'est bien sûr pas la seule à s'intéresser à ces technologies. De grandes entreprises comme IBM travaillent aussi sur la question, ainsi que des laboratoires financés par l'Union européenne et la Suisse. D'après le Washington Post, il est peu probable que la NSA soit sur le point de créer une telle machine sans que la communauté scientifique ne soit au courant.  Et cet ordinateur du futur ne devrait pas voir le jour avant un certain temps. Mais pour la NSA, il est crucial d'avoir un coup d'avance dans ce domaine qui pourrait l'obliger à revoir la façon de crypter et décrypter des documents. 

sur le même sujet, sujet,

RETRO - Y a-t-il quelque chose que la NSA n'a pas encore espionné ? " url_id="253837">RÉTRO - Y a-t-il quelque chose que la NSA n'a pas encore espionné ?

L'INFO - Un câble sous-marin d'Orange piraté " url_id="253843">L'INFO - Un câble sous-marin d'Orange piraté

L'AVIS DE - " url_id="250801">L'AVIS DE - "Madame Michu n'est pas concernée"