Espagne : une partie de chasse qui fait polémique

  • A
  • A
Espagne : une partie de chasse qui fait polémique
@ Capture El Pais
Partagez sur :

Juan Carlos se serait blessé en participant à une activité hors de prix, en pleine politique de rigueur.

Le gouvernement espagnol mène une politique de rigueur sans précédent et pendant ce temps-là, le roi chasse l’éléphant… L’image de la monarchie espagnole, déjà écornée par plusieurs scandales, a été un peu plus abîmée samedi après l’hospitalisation du monarque Juan Carlos qui s’est fracturé une hanche en pratiquant une activité pour le moins coûteuse : une partie de chasse en Afrique.

Ce voyage privé ne figurait pas à l'agenda à l'agenda officiel. Mais les médias espagnols ont assuré que le roi s’était blessé lors d’une partie de chasse à l'éléphant au Botswana, autorisée dans ce pays à condition de payer entre 7.000 et 30.000 euros. Une information que la Maison royale refuse de confirmer, indiquant qu'il s'agissait d'un voyage privé.

"Un image d'indifférence et de frivolité"

Cette révélation fait polémique dans le pays, alors que l'Espagne vient de présenter un budget d'une rigueur sans précédent. D’autant qu’en décembre, Juan Carlos avait lui-même appelé les responsables publics à faire preuve de "rigueur, de sérieux et d'exemplarité".

Pour le quotidien El Mundo, "le spectacle d'un monarque chassant les éléphants en Afrique alors que la crise économique dans notre pays provoque tant de problèmes pour les Espagnols" transmet "une image d'indifférence et de frivolité que le chef d'Etat ne devrait jamais donner".

Côté santé, pas d’inquiétude pour le monarque de 75 ans. Ses médecins ont assuré dimanche que son évolution "est totalement satisfaisante". Rapatrié d'urgence, après une fracture de la hanche droite vendredi, il a été opéré samedi et les médecins de l'hôpital USP San José de Madrid lui ont posé une prothèse. Selon les médias, le roi resterait à l'hôpital une dizaine de jours.