Espagne : nouvelle journée de négociations pour Rajoy

  • A
  • A
Espagne : nouvelle journée de négociations pour Rajoy
@ CESAR MANSO / AFP
Partagez sur :

DIPLOMATIE - Le Premier ministre Mariano Rajoy, dont le parti a perdu la majorité absolue aux élections législatives, reçoit lundi les leaders de Ciudadanos  et de Podemos.

Le contexte. Si les élections législatives ont apporté un vent de fraîcheur dans le paysage politique espagnol, la composition d’un nouveau gouvernement semble complètement bloquée.

Les conservateurs du PP ont emporté le scrutin, mais avec seulement 123 sièges, loin des 176 requis pour obtenir la majorité absolue. Ils vont donc devoir composer avec deux nouveaux partis : Podemos et Ciudadanos. Les négociations débutent lundi.

Une rencontre délicate. Mariano Rajoy trouvera-t-il un terrain d’entente avec les leaders des deux partis qui ont mis fin à l’alternance traditionnelle en Espagne ? C’est l’objectif de la rencontre prévue lundi matin entre le Premier ministre espagnol et les leaders des partis Podemos et Ciudadanos. Mais personne ne semble, pour le moment, prêt à faire de compromis pour former un nouveau gouvernement.

La toute première coalition ? Depuis  1982, le PP et son rival le Parti socialiste (PSOE) alternent au pouvoir, dans ce pays de 47 millions d'habitants. Mais la percée de Podemos et de Ciudadanos a changé la règle du jeu : l’Espagne pourrait connaître sa toute première coalition, si les négociations aboutissent. 

Mariano Rajoy devra faire preuve d’une grande diplomatie pour les convaincre de s’allier. Podemos, par exemple, exige un référendum sur l’autodétermination en Catalogne, ce qui est impensable pour les socialistes. En cas de blocage, les Espagnols pourraient retourner aux urnes dans quelques semaines.