Espagne : moins de portables, plus de cadavres

  • A
  • A
Espagne : moins de portables, plus de cadavres
@ MAXPPP
Partagez sur :

Face à la crise, des Espagnols renoncent jusqu’à leur propre enterrement pour ne pas s’endetter.

Frappés par la récession et le chômage, les Espagnols modifient progressivement leurs habitudes pour faire face  à la crise. Des centaines de milliers de personnes ont déjà résilié leur ligne de téléphone portable devenue trop chère, et certains vont jusqu’à renoncer au divorce ou même à se payer un enterrement pour joindre les deux bouts.

Moins de téléphones portables. Les Espagnols renoncent dans des proportions record à l'usage du téléphone portable. Pour le seul mois d'octobre, l'opérateur Movistar, filiale de Telefonica, a enregistré 284.000 fermetures de ligne. Vodafone, numéro deux du secteur de la téléphonie mobile en Espagne, a perdu 278.000 lignes et Orange 14.870, d'après les données mensuelles publiées lundi par l'autorité de régulation (CMT). Au total, 486.000 lignes ont été interrompues, et le nombre de lignes de téléphonie mobile en service en Espagne a chuté de 3,8% sur un an.

Moins de divorces. Depuis 2007, le nombre de divorces a chuté de 20 %. Le montant de plus en plus élevé des frais judiciaires poussent les Espagnols à y réfléchir à deux fois avant de se séparer de leur conjoint. De nouvelles réformes mises en place devraient continuer à influer sur ces nouveaux comportements puisqu’une taxe de trois euros devra désormais être payée par les conjoints qui divorcent. de plus, ils devront s'acquitter de 0,5% de la valeur des biens exigés par chacune des parties.

Plus de… cadavres. Et puis autre phénomène encore plus curieux, le nombre de corps légués à la science ne cesse d’augmenter, certains Espagnols ne souhaitant pas alourdir les dépenses de leur famille lors de leur décès. Selon les Inrocks, les chambres froides de certaines universités affichent complet en raison de cet engouement pour le lègue.