Espagne : le chef des renseignements démissionne face au scandale

  • A
  • A
Espagne : le chef des renseignements démissionne face au scandale
Partagez sur :

Alberto Saiz aurait notamment organisé des parties de pêche et de chasse à l’étranger, aux frais du contribuable.

Ce sont notamment des photos le montrant en train d’arborer sa prise, un espadon, à l’arrière d’un bateau au large des côtes du Sénégal, qui ont coûté son poste à Alberto Saiz jeudi. Le chef du renseignement espagnol a eu beau assurer qu’il n’avait pas utilisé d’argent public pour partir à la pêche et à la chasse dans des pays exotiques, il a tout de même démissionné. Selon lui pour ne pas "porter préjudice à l'image du gouvernement espagnol".

Les accusations les plus fortes sont venues du journal El Mundo. Le quotidien a assuré qu’Alberto Saiz avait puisé à six reprises dans les fonds du Centre national de renseignement entre 2004 et 2008 pour financer des travaux dans sa maison mais aussi des parties privées de chasse et de pêche, parfois sous-marines, au Mexique, au Maroc, au Mali ou encore au Sénégal.

Pour faire disparaître des photos compromettantes, Alberto Saiz aurait encore ordonné à des agents de "gommer", de façon peu discrète, son visage sur un cliché. Puis, il aurait passé au détecteur de mensonges certains de ses collaborateurs pour savoir d’où venaient les premières fuites dans la presse.

Découvrez ce reportage de TeleMadrid qui montre les photos "avant/après" d'Alberto Saiz :

Alberto Saiz avait été reconduit à son poste il y a deux mois seulement. Face à l’ampleur prise par les accusations, le gouvernement socialiste de José Luis Zapatero ne l’a soutenu que mollement. Il devrait être remplacé par le général Felix Sanz Roldan.