Espagne : la Galice passe à la classe unique

  • A
  • A
Espagne : la Galice passe à la classe unique
Le professeur devra donc enseigner à différents niveaux scolaires en même temps.@ Reuters
Partagez sur :

Près de 5.000 élèves de 6 à 12 ans feront classe commune à la rentrée dans cette communauté autonome. 

La Galice a choisi de revenir à l’ancien modèle des classes rurales. Le gouvernement de cette communauté autonome d’Espagne a choisi de renouer avec la classe unique pour les enfants de 6 à 12 ans à partir de la rentrée prochaine, comme le révèle mercredi El Pais.

Le professeur devra donc enseigner à différents niveaux scolaires en même temps : depuis l’apprentissage de la lecture jusqu’à l’enseignement secondaire. Cette réforme a été impulsée par le ministère de l’Education de la communauté autonome alors qu’un accord antérieur avait déjà été passé avec les syndicats. Dans une Espagne ballotée par la crise financière, l’économie de l’argent public a prévalu.

Un  "grave attentat"

Concrètement, 67 classes sont supprimés dans 60 établissements, ce qui équivaut à 83 postes de professeurs et 20 internes en moins à la rentrée prochaine. Les provinces les plus concernées sont celles de l’intérieur de la Galice : Ourense et Lugo. Alex Portela, le porte-parole du syndicat espagnol CCOO, parle de "coup fatal" ou de "grave attentat" porté à l’Education et aux écoles rurales.

Les deux autres provinces de la Galice, la Corogne et Pontevedra, seront plus épargnées du fait de la dispersion géographique moindre. En effet, dans les petites villes, "il est difficile d’arriver au ratio classique de 25 élèves du même âge et du même niveau", ajoute le porte parole du syndicat CCOO.

Une mesure qui devrait affecter 5.000 élèves

Dans la province d’Ourense, vingt municipalités sont donc condamnées à n’avoir qu’un professeur unique pour la maternelle et un seul pour l’école primaire.  Les autres devront se contenter d’un seul maître pour les deux cours de maternelle et de deux pour les six niveaux du primaire.

"C’est un retour de 40 ans en arrière", a expliqué un porte-parole de CCOO. "Le gouvernement veut favoriser les établissements privés en chargeant les établissement publics", alerte Ana Barrios, du même syndicat. Alors qu’en 2009, la Galice ne possédait que 429 écoles regroupées de ce genre, le gouvernement autonome a choisi d’étendre le modèle. 5.000 élèves seront concernés l’an prochain.