Espagne : la Catalogne retient son souffle avant le discours de Puigdemont

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mardi à 18 heures, le président de la Catalogne Carles Puigdemont va prononcer un discours très attendu sur l'indépendance de la région, dont le contenu fait l'objet de toutes les spéculations.

Carles Puigdemont écoutera-t-il tous ceux en Catalogne qui le supplient de renoncer à la voie unilatérale ? Personne ne le sait. À quelques heures de son discours, mardi soir, le président catalan hésite entre une vraie déclaration d'indépendance, comme il s'y était engagé en cas de victoire au référendum du 1er octobre, et un texte plus ambigu.

Vers une version plus consensuelle ? On évoque une déclaration sur l'indépendance, qui fixe plusieurs mois pour se préparer à la situation réelle. Cette option permettrait à Barcelone de gagner du temps, de contenir la colère des centaines de milliers de personnes qui ont défilé dimanche contre l'indépendance, et de rassurer un peu le monde de l'entreprise, très inquiet à l'idée d'une sortie de la zone euro.

Quels scénarios pour quelles conséquences ? Difficile pourtant d'imaginer que le gouvernement espagnol sera sensible aux nuances qui pourront s'exprimer dans le discours de Carles Puigdemont. La prise de contrôle de la région par Madrid est prête. Mariano Rajoy a reçu pour cela le soutien du leader socialiste de l'opposition, Pedro Sanchez. Mais beaucoup redoutent les conséquences dramatiques d'une suspension des compétences de la région. On craint aussi des débordements lors des inévitables manifestations qui seront convoquées dans les prochains jours.

Voilà ce qui fait dire aux adversaires de la voie unilatérale que mardi soir, la Catalogne risque de tout perdre : son autonomie, son économie et son vivre-ensemble.