Espagne : "c'est une défaite historique"

  • A
  • A
Espagne : "c'est une défaite historique"
Juan Fernando López Aguilar est le leader de la délégation espagnole du groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement européen.@ MAX PPP
Partagez sur :

Juan Fernando López Aguilar, député européen, revient sur la défaite des socialistes en Espagne.

Juan Fernando López Aguilar, leader de la délégation espagnole du groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, est revenu au micro d'Europe 1 sur la très lourde défaite des socialistes aux élections municipales dimanche dernier. "C'est une défaite historique, un échec", a reconnu le député européen. "On attendait les effets de la crise et du chômage mais pas comme ça", a ajouté l'ancien ministre de la Justice espagnol.

Avec 27,79% des voix, les socialistes sont arrivés très loin derrière les conservateurs du Parti populaire (37,53%) lors des élections municipales dimanche dernier.

"C'est une défaite historique", a reconnu Juan Fernando López Aguilar :

Toutefois, le socialiste a assuré qu'"il n'y aura pas d'élections anticipées" en Espagne. "Il y a des élections générales en mars 2012, il y a encore le temps de réagir", a-t-il affirmé.

"Pas d'élections anticipées"

Reconnaissant "un vote de punition", l'ancien ministre de la Justice estime que le gouvernement ne doit pas cesser pour autant la politique d'austérité mise en place dans d'autres pays européens. "Il faut être à la hauteur de nos responsabilités", a-t-il confié. S'agissant de la rébellion sociale inédite à travers le pays et du mouvement des jeunes, le député européen a considéré qu'il y avait de "l'espoir dans ce mouvement" et qu'il fallait "lui donner une réponse".