Erdogan : isoler le Qatar est "inhumain" et "contraire à l'islam"

  • A
  • A
Erdogan : isoler le Qatar est "inhumain" et "contraire à l'islam"
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié mardi d'"inhumaines" et de "contraires à l'islam" les sanctions imposées à Doha par ses voisins du Golfe.@ STR / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / AFP
Partagez sur :

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié mardi d'"inhumaines" et de "contraires à l'islam" les sanctions imposées à Doha par ses voisins du Golfe.

"S'efforcer d'isoler un pays dans tous les domaines (...) est inhumain, contraire (aux valeurs de) l'islam", a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, mardi. "Aujourd'hui, nous allons avoir un entretien en téléconférence avec le président de la France et l'émir du Qatar", a-t-il confié par ailleurs.

Le Qatar se retrouvé isolé depuis que l'Arabie saoudite, l'Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec Doha. Les trois pays du Golfe ont également fermé leurs frontières terrestres et maritimes avec le petit émirat et lui ont imposé de sévères restrictions aériennes.

Des rapports privilégiés avec le Qatar. La Turquie entretient des rapports privilégiés avec le Qatar, richissime émirat gazier avec lequel elle a des relations commerciales importantes. Et depuis le début de la crise, Erdogan s'est affiché comme le principal défenseur de Doha, rejetant les accusations de soutien au terrorisme lancées par les voisins du Qatar.

"Le Qatar est le pays qui, avec la Turquie, adopte l'attitude la plus résolue face à Daech (l'acronyme arabe du groupe Etat islamique)", a affirmé mardi le président turc. "Arrêtons ce jeu de dupes", a-t-il ajouté. S'il défend le Qatar, Erdogan se garde bien de critiquer frontalement la puissante monarchie saoudienne, avec laquelle la Turquie s'efforce de développer ses relations.