Equifax : près de 700.000 Britanniques affectés par le piratage

  • A
  • A
Equifax : près de 700.000 Britanniques affectés par le piratage
Les pirates ont notamment obtenu des noms, numéros de sécurité sociale, dates de naissance et, dans certains cas, numéros de permis de conduire.@ ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP
Partagez sur :

Aux États-Unis, 145 millions de clients ont vu leurs données compromises dans le piratage de cette agence américaine de crédit.

L'agence américaine de crédit Equifax a annoncé que près de 700.000 clients britanniques avaient été affectés par le piratage massif de ses bases de données qui a également touché 145 millions de clients aux Etats-Unis et 8.000 au Canada. "Bien que notre activité au Royaume-uni n'a pas été piratée, l'attaque a malheureusement compromis les informations personnelles d'une partie de nos clients britanniques", a indiqué la société dans un communiqué diffusé mardi soir.

Les pirates ont eu accès à un fichier contenant 15,2 millions de documents sur 693.665 ressortissants britanniques, selon Equifax. Ces clients se verront "informer de la nature du piratage et offrir les conseils appropriés" par l'agence de crédit qui attend les résultats d'une enquête judiciaire pour déterminer la procédure qu'elle engagera au Royaume-Uni.

Après le piratage, des usurpations d'identité ? La semaine dernière, l'ex-PDG d'Equifax Richard Smith - qui avait démissionné quelques jours plus tôt - avait indiqué que l'entreprise n'avait pas su corriger une faille informatique pourtant détectée par les autorités américaines depuis le mois de mars et utilisée ensuite par les pirates entre le 13 mai et le 30 juillet. Les règles en vigueur dans l'entreprise exigent que ce type de problème soit corrigé sous 48 heures mais les systèmes internes n'ayant pas détecté de faille, elle n'a donc "pas été corrigée", a-t-il précisé, sans plus d'explications.

Equifax, l'une des plus importantes agences d'évaluation de crédit américaines dont le rôle est de collecter et d'analyser les données personnelles de consommateurs sollicitant un crédit, avait annoncé le 7 septembre que des pirates informatiques avaient obtenu les noms, numéros de sécurité sociale, dates de naissance et, dans certains cas, numéros de permis de conduire, de ses clients, soit autant d'informations pouvant servir à des usurpations d'identité.