En Russie, la bataille ne fait que commencer

  • A
  • A
En Russie, la bataille ne fait que commencer
@ REUTERS
Partagez sur :

Poutine est déjà en campagne. Medvedev est tenté par un 2nd mandat au Kremlin.

On a vu Vladimir Poutine photographié, traquant la baleine dans l’Océan Pacifique, conduisant des somptueux bolides, pêchant torse nu dans les fleuves russes… A l’approche de l’élection présidentielle de mars 2012, la candidature de l’ex-chef d’Etat, devenu Premier ministre, ne fait plus guère de doutes pour les Russes.

Il semble également de plus en plus évident, que, dans cette course au Kremlin, l’ex-président aura à ferrailler avec "son ami" Dmitri Medvedev. L’actuel détenteur du fauteuil a en effet laissé entendre, mardi, qu'il se présentera de nouveau en 2012.

L’unité du tandem à la tête de la Russie se fissure

Invité à un forum consacré à la coopération entre l'Allemagne et la Russie à Hanovre, Dmitri Medvedev a ainsi glissé : "Angela Merkel et moi avons discuté de la date à laquelle nous présiderons ce forum et nous sommes tombés d'accord pour dire que ce n'est pas pour bientôt". Or, depuis la création du forum en 2000, la tradition veut que les chefs d'Etat ou de gouvernement en exercice ne le président pas.

Dmitri Medvedev n’en est pas à sa première allusion. Le mois dernier, il avait déjà lourdement critiqué le système centralisé rétabli en Russie par son mentor, Vladimir Poutine, accréditant ainsi l'hypothèse d'une rivalité entre les deux hommes à l'approche de la présidentielle.

Les jeunes russes invitées à se déshabiller pour Poutine

Toutefois, ses déclarations ne semblent pas perturber Poutine, qui poursuit tranquillement sa campagne. Et pour preuve : depuis quelques jours, sur le web, un site invite les jeunes femmes russes à se déshabiller pour le soutenir en mars 2012.

Cette campagne est notamment relayée par "L'armée de Poutine" sur un site social russe. On peut, par exemple, y voir Diana, une étudiante blonde, marchant fièrement dans les rues de Moscou en talons hauts et tailleur noir. Sur un mur blanc, elle inscrit : "J'arracherai mes vêtements pour Poutine", puis commence à se déshabiller.

Poutine tranchera ?

Reste que Vladimir Poutine, 58 ans et Dimitri Medvedev, 45 ans, ont tous les deux fait comprendre qu'ils ne se présenteraient pas l'un contre l'autre. Poutine, qui a été président de 2000 à 2008, ne pouvait pas briguer un troisième mandat en 2008.

Plusieurs diplomates et des analystes estiment donc que la décision finale appartiendra à Poutine, actuel Premier ministre du pays, mais qui est perçu par beaucoup comme le véritable numéro un de la Russie.