En Italie, un grand élan de solidarité nationale

  • A
  • A
En Italie, un grand élan de solidarité nationale
Amatrice a été durement touchée par le séisme.@ ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :

Des initiatives en tout genre se multiplient dans les régions sinistrées d'Italie pour aider ceux qui ont tout perdu.

REPORTAGE

L'Italie a rendu hier un hommage solennel et émouvant aux 291 personnes, mortes dans le séisme qui a rasé plusieurs villages dans le centre de la péninsule. Quatre jours après ce terrible tremblement de terre, le pays s’illustre par un élan de solidarité nationale, à l'attention notamment de la province sinistrée du Rieti.

Une gigantesque collecte. À 5 heures du matin, il y a ceux qui ont pris leur voiture pour aller creuser à mains nues dans les décombres, et d’autres, comme Jean-Philippe, un entrepreneur français installé dans la région, qui ont pensé dès la première secousse à tous ceux qui allaient être évacués. "On s’est tout de suite réuni avec d’autres jeunes entrepreneurs de la ville et on a organisé un point de collecte pour les aliments, les médicaments et les vêtements", raconte-t-il au micro d’Europe 1. "Sur le coup de 6 heures, on avait rempli la moitié d’une place. Après quelques jours de collecte on a vraiment trop de trucs, ça arrive de toute l’Italie !"

Manger des pâtes pour soutenir les sinistrés. Désormais, il s’organise pour collecter de l’argent pour la reconstruction de la ville. C’est aussi ce que font les restaurateurs dans toute l’Italie. Dans son établissement de Rieti, Cristiano s’est joint à une initiative nationale. Aider Amatrice grâce à la spécialité de la ville, les fameuses pâtes à l’amatriciana. Pour chaque plat de pâtes commandé, 2 euros vont aux victimes.

"Tout le monde agit en conscience". "On vient de mettre en place une tirelire traditionnelle et tous les jours on reverse l’argent des pâtes sur le compte courant de la ville d’Amatrice. Après, il y a le libre arbitre du client, on ne le force pas, mais tout le monde agit en conscience", explique Cristiano. "Et puis de toute façon, ajoute-t-il, l’amatriciana reste un plat fantastique alors, pourquoi s’en priver ?

Et pour lui ce n’est pas suffisant : le restaurateur donne aussi de sa personne. Chaque midi, il va cuisiner pour les secours et les rescapés au pied des décombres.

>>> Si vous souhaitez faire un don à Amatrice, retrouvez les coordonnées bancaires de la municipalité sur le compte Facebook de la ville.