EN IMAGES - Aïd el-Fitr : les musulmans fêtent la rupture du jeûne du ramadan

Partagez sur :

L'Aïd el-Fitr ou Aïd el-Seghir (petite fête), célébrée dimanche dans de nombreux pays, est l'une des deux dates les plus solennelles du calendrier musulman.

EN IMAGES

La fête de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du ramadan, le mois de jeûne musulman, est célébrée dimanche dans de nombreux pays, à l'exception du Maroc et d'Oman (lundi), de l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh (dont l'annonce devrait arriver d'un moment à l'autre).

Pendant le ramadan, mois de piété et de prière, les fidèles s'abstiennent de manger, de boire et d'avoir des rapports sexuels du lever au coucher du soleil. Fixer les dates de début et de fin du ramadan a parfois viré au casse-tête ces dernières années pour les musulmans, entre les adeptes du calcul astronomique à l'avance et ceux qui observent la lune. Le Prophète aurait prescrit dans un hadith : "Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et ne rompez le jeûne que lorsque vous le verrez aussi".

L'Aïd el-Fitr ou Aïd el-Seghir (petite fête) est l'une des deux dates les plus solennelles du calendrier musulman avec l'autre Aïd, Aïd el-Kébir ou Aïd el-Adha, la grande fête ou fête du sacrifice. Elle tombe le premier jour du mois suivant le ramadan, dit de "chawwal".

Durant l'Aïd el-Fitr, le musulman est invité à acquitter avec la grande prière du matin une aumône pour les pauvres, fixée généralement en France à cinq euros par personne. Cette journée est aussi l'occasion de repas de fête, en famille, et de visites rendues à ses proches.