En Finlande, des "renards-monstres" gavés à mort pour leur fourrure

  • A
  • A
En Finlande, des "renards-monstres" gavés à mort pour leur fourrure
Les renards gavés pèsent jusqu'à 5 fois leur poids normal.@ Capture d'écran Vime/Oikeutta Eläimille
Partagez sur :

Une association finlandaise dénonce le gavage illégal de renards bleus dans plusieurs fermes du pays, dans l'unique but de produire davantage de fourrure. 

VIDEO

Ils sont gavés à mort pour leur fourrure : des renards bleus (ou dits argentés) sont rendus obèses dans des exploitations illégales en Finlande dans le but de récolter davantage de fourrure, pour des grandes marques de luxe. Une association de protection animale finlandaise, Oikeutta Eläimille, a tiré la sonnette d'alarme en diffusant une vidéo en août de ces renards, après avoir mené l'enquête au printemps. 

Cinq fois leur poids normal. Rapportée par 30 millions d'amis, cette enquête dénonce l'exploitation de ces animaux dans cinq fermes finlandaises, de manière illégale par rapport à la loi finlandaise sur le bien-être animal. Les renards y sont ainsi gavés à mort pour que leur peau s'étire et donne plus de fourrure à l'abattage. Alors qu'un renard pèse normalement autour de 3,5 kilos, ceux-là atteignent rapidement 20 kilos.

Ces animaux vivent dans des conditions qui plus est abjectes. Les renards sont prisonniers dans une cage, et ne voient jamais la lumière du jour. À cause de leur obésité, ils peinent à se déplacer et souffrent de problèmes articulaires. Leurs yeux sont également gorgés de sang, signe d'infections. Ces déformations font que ces renards ont été surnommés "renards-monstres".



Turkistarhojen jättimäiset naalit from Oikeutta eläimille on Vimeo.

Des chambres à gaz. Les renards gavés finissent par mourir d'obésité. À défaut, ils sont envoyés dans des chambres à gaz, la mort par asphyxie permettant de tuer les renards sans abîmer leur fourrure, ou les éleveurs leur brisent le cou. D'après l'association finlandaise, le pelage de ces bêtes approvisionne, via un fournisseur finlandais, des maisons de couture de luxe comme Louis Vuitton, Gucci, ou encore Michael Kors.

Depuis la sortie de l'enquête, des vétérinaires se seraient rendus dans ces fermes pour venir en aides aux renards. Une pétition a été lancée par 30 millions d'amis pour réclamer la fermeture de quelque 6.000 ferme à fourrure en Europe.