En finir avec les essais nucléaires

  • A
  • A
En finir avec les essais nucléaires
@ MAXPPP
Partagez sur :

Avec une journée internationale, l'ONU compte forcer des pays à ratifier un Traité capital.

Instaurée le 29 août 2009 par l'ONU, la journée internationale contre les essais nucléaires a pour objectif de permettre aux Nations-Unies de maintenir active la sensibilisation sur les dangers à court et moyen termes des essais nucléaires.

Concrètement, l'objectif est de forcer la main aux neuf pays qui n'ont pas encore ratifié le Traité d'interdiction des essais nucléaires (Tice) mis en place en 1996 et déjà ratifié par 35 pays (dont la France).

Parmi ces neuf pays, deux catégories sont à distinguer. Ceux qui ont signé, mais qui refusent de ratifier (Chine, Etats-Unis, Iran, Israël, Indonésie, Egypte) et ceux qui n'ont ni signé, ni ratifié (Pakistan, Inde et Corée du Nord).

L'URSS a été la première à arrêter

Or la ratification de ces pays, ou au moins d'une grande partie, accentuerait la pression sur les autres. "Faire entrer ce traité en vigueur permettrait à l'ONU de mettre une plus grosse pression internationale sur les pays qui ne l'ont pas ratifiée, et lui permettrait de stigmatiser les non-signataires", pointe ainsi Patrice Bouveret, co-fondateur et directeur de l'Observatoire des armements.

Les grandes puissances mondiales ont abandonné depuis longtemps leurs essais nucléaires. L'Union soviétique a été la première à le faire en 1990. Ont suivi les Etats-Unis (1992), la France et la Chine quatre ans plus tard.

Le dernier essai nucléaire français remonte à 1996 :

La Corée du Nord et l'Iran encore actifs

Mais plusieurs puissances continuent de faire peser une menace sur la sécurité nucléaire aujourd'hui avec leurs essais. Le Pakistan et l'Inde, auteur chacun de deux essais nucléaires en 1998, ont laissé la place à la Corée du Nord, auteur de deux essais en 2006 et 2009, et à l'Iran, dont le dernier essai ne remonte qu'à 2010.

Depuis 1945, plus de 2.000 essais nucléaires ont été effectués. La palme revient aux Etats-Unis, auteurs de près de 1.050 essais, et de l'Union soviétique (715). Loin derrière arrive la France et ses 210 tests, puis la Chine et le Royaume-Uni (45).

Une vidéo d'un artiste montre la fréquence des frappes d'entraînement nucléaire dans le monde, année après année :