En Egypte, 529 pro-Morsi condamnés à mort

  • A
  • A
En Egypte, 529 pro-Morsi condamnés à mort
Plus de 500 partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont été condamnés à mort en première instance.@ REUTERS
Partagez sur :

PROCÈS - Un tribunal égyptien a condamné à mort 529 partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi.

L'INFO. Pour la plupart, ils sont en fuite. Un tribunal égyptien a condamné à mort lundi en première instance 529 partisans de Mohamed Morsi, le président islamiste destitué par l'armée en juillet dernier, pour des violences commises pendant l'été.

Des violences dans le gouvernorat d'al-Minya. Sur les 529 condamnés, seuls 153 sont actuellement détenus, les autres étant en fuite. En outre, 17 autres personnes ont été acquittées. Au total, plus de 1.200 personnes sont jugées. En cause : leur rôle dans les violences survenues à la mi-août dans le gouvernorat d'al-Minya, à 250 kilomètres au sud du Caire, durant lesquels deux policiers avaient été tués et des biens publics et privés avaient été attaqués. Au même moment, des rassemblements islamistes étaient dispersés dans le sang au Caire.

Le Guide suprême des Frères musulmans accusé. Mardi, 700 accusés sont cités à comparaître. Parmi eux, plusieurs cadres des Frères musulmans, eux aussi en fuite pour la plupart. Le Guide suprême de la confrérie, Mohammed Badie, fait partie des accusés. De nombreux procès d'islamistes se sont ouverts depuis la destitution de Mohamed Morsi, mais c'est la première fois qu'autant de personnes sont jugées dans un seule affaire.

Les Etats-Unis s'inquiètent. Washington a rapidement mis en cause l'équité de ce jugement. "Il ne semble pas possible qu'un examen juste des preuves et des témoignages, conformément aux normes internationales, ait pu être effectué pour 529 accusés en deux jours de procès", a dénondé un responsable de la diplomatie américaine.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INSTABILITÉ - Le gouvernement égyptien démissionne

TERRORISME - Un attentat vise un car de touristes

RETOUR SUR - Comment l'armée a destitué Morsi