En 2013, le pape s'attaque au capitalisme

  • A
  • A
En 2013, le pape s'attaque au capitalisme
@ REUTERS
Partagez sur :

Benoît XVI a pointé "les inégalités croissantes" et l'absence de régulation de la finance.

• L'INFO. François Hollande n'est pas le seul à souhaiter mieux encadrer la finance : le pape Benoît VXI a fait de même mardi, dans le cadre de son traditionnel message du Nouvel An de l'Eglise catholique. Espérant "le début d'un chemin de paix pour chaque personne", le souverain pontif a dénoncé "la prévalence d'une mentalité égoïste et individualiste qui s'exprime également au travers d'un capitalisme financier sans régulation".

>> A LIRE AUSSI - 2013 : François Hollande a "confiance"

Le contexte. Le pape, qui est âgé de 85 ans, a célébré une messe devant 10.000 personnes à la basilique Saint-Pierre de Rome avant de s'adresser aux milliers de fidèles qui avaient suivi l'office de l'extérieur, à l'occasion de la Journée mondiale de la paix, célébrée par l'Eglise.

• Son message sur l'économie. Benoît XVI a déploré la persistance de "foyers de tension et d'opposition causés par des inégalités croissantes entre riches et pauvres, par la prévalence d'une mentalité égoïste et individualiste qui s'exprime également au travers d'un capitalisme financier sans régulation, en plus des différentes formes de terrorisme et de criminalité". Pour y remédier, "nous devons nous éduquer à la compassion, à la solidarité, à la collaboration, à la fraternité", a estimé le pape, avant de souligner "l'importance de la recherche de modalités adéquates pour la redistribution de la richesse, pour la promotion de la croissance, pour la coopération au développement".