Emeutes : le prince Charles défend les jeunes

  • A
  • A
Emeutes : le prince Charles défend les jeunes
"Les adolescents ont besoin d’être motivés, entourés, et il faut que leur énergie soit canalisée. D’ailleurs, ça fait longtemps que je le dis", a déclaré le prince Charles.@ Maxppp
Partagez sur :

Accompagné de Camilla, l’héritier du trône s’est rendu mercredi sur les lieux des violences.

C'est la première visite sur le terrain de la part de membres de la famille royale depuis les émeutes qui ont embrasé Londres et plusieurs autres villes de Grande-Bretagne pendant quatre nuits consécutives. Le prince Charles et son épouse Camilla, qui ont interrompu leurs vacances en Ecosse pour montrer leur solidarité avec les victimes des violences, ont rencontré mercredi des familles dont les habitations ont été détruites lors des émeutes début août à Tottenham , un quartier du nord de Londres.

Pas assez d’activités pour la jeunesse

Personne ne s’attendait à voir arriver le prince Charles et Camilla. Dans les rues, la présence policière est encore importante et les ruines laissées par les émeutes n’ont pas encore été déblayées. Mais au contact des familles sinistrées et des jeunes des quartiers, l’héritier du trône est apparu décontracté, souriant et bienveillant.

Il s’est également rendu dans le sud de Londres, à Croydon, et au cours de cette tournée, le prince Charles en a profité pour donner son point de vue sur les causes des émeutes. Il n’a pas accablé les jeunes. Au contraire, ce dernier a pris leur défense.  "Une partie du problème vient de l’école. Il n’y a pas assez d’activités sportives ou artistiques dans les écoles secondaires", a-t-il dit.

"Les adolescents ont besoin d’être motivés, entourés, et il faut que leur énergie soit canalisée. D’ailleurs, ça fait longtemps que je le dis", a poursuivi le fils aîné de la reine.

La promesse du prince Charles

Quant au problème des gangs, le prince Charles a jugé qu’en rejoignant ces organisations de rue, les jeunes lancent un appel à l’aide. Le prince a pris un engagement, en promettant que l’organisation caritative qu’il a créée il y a 35 ans et qui vient en aide aux jeunes défavorisés, serait deux fois plus active dans les quartiers les plus touchés par les émeutes.