Embargo européen sur le commerce du phoque

  • A
  • A
Embargo européen sur le commerce du phoque
Partagez sur :

Les pays de l'Union européenne ont entériné lundi l’interdiction de vente de produits dérivés du phoque.

Après le Parlement européen en mai dernier, le conseil des ministres européens a approuvé à son tour, lundi, l'interdiction de vente de produits dérivés des phoques sur le sol européen. Le Danemark, la Roumanie et l'Autriche se sont abstenus, les autres pays ont voté pour.

Le nouveau règlement, qui entrera en application au printemps 2010, prévoit quelques exceptions. Ainsi, l'Europe autorise seulement la vente "à des fins non lucratives" des produits provenant de la chasse traditionnelle pratiquée par les communautés Inuits du nord du Canada, de l'Alaska, du Groenland et de la Russie.

Un embargo qui déplait au Canada. Ce dernier a décidé de saisir l'OMC pour qu'elle ouvre des consultations avec l'UE. "Il est injustifiable qu'une décision commerciale ne soit pas basée sur des faits scientifiques et pour cette raison, nous annonçons aujourd'hui [lundi] que nous allons faire appel de cette décision", a déclaré le ministre du Commerce international.

Au total, le Canada, le Groenland et la Namibie tuent 60% des 900.000 phoques abattus chaque année. Les autres pays de chasse sont la Norvège, la Russie, les Etats-Unis et l'Islande. Ce dossier pourrait d'ailleurs constituer un frein aux négociations à venir en vue de l'adhésion de l'Islande à l'UE.

Les organisations de défense des animaux se félicitent à l'inverse de l'interdiction européenne "qui répond aux attentes des citoyens". "Nous espérons que la chasse commerciale va continuer à décliner ", a souligné Lesley O'Donnell, directeur pour l'Europe du Fond International pour la Protection des Animaux.