Elle "débranche" un patient par erreur

  • A
  • A
Elle "débranche" un patient par erreur
@ BBC
Partagez sur :

Une infirmière britannique a été surprise coupant par mégarde l’appareil respiratoire d’un patient.

Les images font la Une des médias britanniques depuis le début de la semaine. Dans un hôpital du sud-ouest du pays, une infirmière a été filmée en train d’éteindre par accident l’appareil respiratoire d’un patient. Ce dernier avait installé une caméra cachée au dessus de son lit, se plaignant depuis plusieurs mois de soins mal exécutés.

Regardez les images qui choquent la Grande-Bretagne :

Des plaintes non entendues

A la suite d’un accident de voiture, Jamie Merrett, un Anglais, se retrouve tétraplégique. Hospitalisé, son état nécessite des soins constants. Mais le patient n’est pas vraiment satisfait du service médical. Il se plaint plusieurs fois d’erreurs commises par les infirmières. Le service de santé publique britannique (NHS), prévenu de ses plaintes, ne réagit pas.

Une caméra cachée au dessus du lit

Jamie Merrett décide donc de se débrouiller tout seul pour dénoncer l’hôpital. Il installe ainsi une caméra cachée au dessus de son lit. Un système qui, quelques jours plus tard, filme une infirmière faisant une très grave erreur.

Les images montrent l’assistante médicale en train de couper, par mégarde, l‘appareil respiratoire du patient. Jamie Merrett lui fait signe du problème, en donnant de petits coups de langue, avant de perdre conscience.

L’infirmière, paniquée, n’arrive pas à remettre le système en route. Avec l’aide de collègues, elle parvient finalement à ranimer le patient, au bout d’une vingtaine de minutes.

La sœur du patient porte plainte

Pour Jamie Merrett, le mal est fait. Sa machine respiratoire s’est arrêtée pendant 20 minutes, provoquant d'importantes lésions cérébrales. "Il n'a plus de vie. Il a une existence mais cela n'a rien à voir avec ce que c'était avant", s’est désespérée Karren Reynolds, la sœur du patient, interrogée par la BBC

Cette dernière envisage d’ailleurs de porter plainte. Elle a comme autre preuve de la défaillance du service un rapport confidentiel sur l'incident, établi par les services sociaux. Il conclut que l'agence employant l'infirmière n'avait pas de système approprié pour vérifier si son personnel avait reçu la formation nécessaire pour utiliser des appareils respiratoires.