Elle allaite en public et soulève une polémique nationale

  • A
  • A
Elle allaite en public et soulève une polémique nationale
@ Louise Burns
Partagez sur :

CACHEZ CE SEIN - Une jeune Britannique a été obligée de cacher son nourrisson qu’elle allaitait au restaurant. La polémique enfle.

"Humiliée". Louise Burns, une jeune femme de 35 ans, prenait le thé avec sa famille dans un hôtel de luxe de Londres quand son nouveau-né a eu une petite faim. Elle a donc discrètement commencé à l’allaiter. Sauf que là, un serveur "s’est rué vers moi avec une énorme serviette, s’est baissé vers moi et a dit que c’était la politique de la maison de se couvrir", a-t-elle raconté au Guardian, dans un article repéré par Le Monde.

"Ma première réaction a été d’éclater en sanglots", confie la jeune mère qui avait eu beaucoup de difficultés à allaiter ses deux premiers enfants. "Personne ne devrait avoir à se sentir [aussi mal] dans cette période où les mères sont mises sous pression pour" donner le sein, estime-t-elle. Elle a donc décidé de raconter son histoire sur Twitter, sans se douter que son message allait amener le Premier ministre à réagir.



"C’est bien plus voyant avec [une serviette] que sans !", s’indigne-t-elle.

Illégal. Le National Health Service, le service public de santé au Royaume-Uni, stipule pourtant que les femmes "ne devraient jamais se sentir mal d’allaiter en public. De fait, l’Equality Act de 2010 rend illégal le fait de demander à une femme qui allaite de quitter un lieu public, comme un café, un magasin ou les transports publics". Donner le sein permet d'améliorer les défenses immunitaires des nouveaux-nés.

Claridge, l’hôtel en question, s’est excusé du comportement de son serveur – qui était resté très poli, selon Louise Burns. La jeune mère a d’ailleurs été dédommagée d’un bon de réduction, après les excuses du manager du serveur en question.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi les Françaises boudent-elles l'allaitement ?

Farage rebondit. Mais le leader du parti europhobe a saisi la balle au bond pour faire enfler la polémique. "Ca ne me dérange pas particulièrement, mais beaucoup de gens sont gênés" par les femmes qui font téter leur bébé en public, a déclaré vendredi Nigel Farage, patron du Ukip, sur la radio LBC. "Il n’est pas difficile d’allaiter d’une manière qui ne soit pas ostentatoire", a-t-il commenté. Nigel Farage suggère que les mères "aillent dans un coin" pour nourrir leur bébé au sein.

Allaitement UK bandeau

© Reuters


Cette sortie du leader nationaliste qui a le vent en poupe en Grande-Bretagne n’est pas passée inaperçue. Le lendemain, des femmes se sont rassemblées devant l’hôtel de luxe pour y allaiter leur enfant, en signe de protestation contre la culpabilisation qu’elles peuvent subir. Nigel Farage a dénoncé une mauvaise interprétation de ses propos, indiquant que l’allaitement en public était simplement une question de politesse et de bonnes manières. Le Premier ministre David Cameron a également réagi, soutenant la politique du National Health Service et saisissant l’occasion de tacler son opposant politique à quelques mois d’élections générales.