Elle a permis de retrouver Ben Laden

  • A
  • A
Elle a permis de retrouver Ben Laden
L'agent de la CIA ayant inspiré le film "Zero Dark Thirty" sur la traque de Ben Laden se serait vu refuser une promotion.@ Capture d'écran You tube
Partagez sur :

Cet agent de la CIA est l'héroïne d’un film. Mais son histoire est un peu plus compliquée en réalité...

La réalité est parfois moins reluisante que le cinéma. Dans le film sur la traque de Ben Laden qui sort la semaine prochaine sur les écrans américains, l’une des héroïnes est une jeune femme, agent de la CIA, au rôle crucial, incarnée par l’actrice Jessica Chastain. Mais la véritable jeune femme ayant inspiré le personnage a en fait un profil un peu moins lisse et sa carrière a connu quelques remous depuis que le chef d’Al Qaïda a été tué, révèle le Washington Post.

Le nom de cette jeune femme âgée d’une trentaine d’années demeure un mystère. Elle est en effet toujours en mission et son identité doit rester secrète. Dans le film intitulé "Zero Dark Thirty", elle se prénomme Maya, mais ce n’est pas son véritable nom.

La bande-annonce de "Zero Dark Thirty" :





Entrée à la CIA avant les attaques du 11 septembre 2001, "Maya" se trouvait au Pakistan quand la traque pour retrouver Oussama Ben Laden a été relancée. Elle a fait partie de ceux qui défendaient la piste des messagers, qui consistait à tenter de remonter jusqu’au terroriste en pistant ceux qui étaient chargés de lui remettre des messages ou d’en envoyer pour lui. Une approche qui s’est avérée payante, puisque les autorités ont fini par retrouver le chef d’Al Qaïda.

>> A lire aussi : Ben Laden, un chef bien seul

Mais "Maya" n’est pas seulement brillante : elle est aussi connue pour son mauvais caractère et sa propension aux conflits avec ses collaborateurs. Après avoir reçu une médaille prestigieuse pour son travail, elle a ainsi envoyé un e-mail rageur à l’ensemble de ses collègues, furieuse de voir que d’autres avaient aussi été récompensés. "Vous avez tenté de me bloquer. Vous m’avez combattue. Moi seule mérite cette récompense", aurait-elle lancé, en substance, selon le quotidien américain.

07.05.Ben.Laden.930.620

© REUTERS

Une promotion refusée

Conséquence de ce comportement discutable ? "Maya" s’est vue refuser une promotion cette année, qui lui aurait pourtant permis d’accéder à un grade supérieur. Elle aurait toutefois reçu un bonus pour sa contribution à la traque de Ben Laden et travaillerait actuellement sur une autre mission antiterroriste.

Sa soif de gloire pourrait bien lui attirer toutefois quelques ennuis. Selon le quotidien britannique The Independent, elle ferait, avec d’autres, l’objet d’une enquête interne pour ses rencontres avec les scénaristes du film sur Ben Laden.