Elie Barnavi : la "faute" de Benoît XVI "ni oubliée ni pardonnée"

  • A
  • A
Elie Barnavi : la "faute" de Benoît XVI "ni oubliée ni pardonnée"
Partagez sur :

L'historien Elie Barnavi, ancien ambassadeur d'Israël à Paris, juge que le voyage de Benoît XVI en Terre sainte est "symboliquement très fort", particulièrement après la polémique sur la réintégration de l'évêque Mgr Williamson, qui n'a été "ni oubliée, ni pardonnée".

Au premier jour du voyage du pape Benoît XVI en Terre sainte, l'historien Elie Barnavi, ancien ambassadeur d'Israël à Paris, estime que la "faute" commise par Benoît XVI, lors de la réintégration de l'évêque négationniste Mgr Williamson n'a été "ni oubliée, ni pardonnée" en Israël.

Ecoutez-le, invité de Jean-Pierre Elkabbach, vendredi :

A cause de cette "faute", l'historien prévient également que "chacune des paroles [du pape] et chacun de ses gestes seront [...] scrutés à la loupe".Le Vatican lui-même a reconnu que ce 12ème voyage du pape allemand s'annonce "très complexe".

L'Etat juif s'oppose à la béatification de Pie XII, souhaité par Benoît XVI, en raison de son attitude controversée face à la Shoah, tandis que l'Eglise déplore les difficiles conditions de vie des chrétiens - en majorité arabes- qui représentent 2% des sept millions d'habitants d'Israël.