États-Unis/Midterms : possible retournement en Arizona, accusation de fraude en Floride

  • A
  • A
États-Unis/Midterms : possible retournement en Arizona, accusation de fraude en Floride
Martha McSally, soutenue par Donald Trump et donnée dans un premier temps gagnante, pourrait finalement être battue par sa rivale démocrate Kyrsten Sinema. @ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

Alors que dans l'Arizona, la candidate démocrate pourrait finalement l'emporter, Rick Scott, candidat républicain en Floride, a déposé plainte après des soupçons de fraude. 

Une candidate républicaine dont la victoire semblait assurée en Arizona dans la course au Sénat a vu jeudi sa rivale démocrate prendre l'avantage alors que les bulletins de vote étaient quasiment tous dépouillés, d'après les résultats officiels. Si la démocrate Kyrsten Sinema, 42 ans, venait à l'emporter contre Martha McSally, 52 ans, soutenue par Donald Trump, la majorité républicaine au Sénat serait moins nette qu'anticipé.

9.000 voix d'avance pour la démocrate dans l'Arizona. Krysten Sinema menait jeudi soir avec plus de 9.000 voix d'avance sur son adversaire républicaine, selon le comptage du secrétariat d'État de l'Arizona. Les républicains sont déjà assurés de la majorité à la chambre haute du Congrès à Washington, avec 51 sièges contre 46 pour les démocrates et indépendants, sur un total de 100 sièges. Mais l'étendue de leur victoire est en jeu, trois sièges restant à attribuer officiellement.

En Floride, le candidat républicain porte plainte. Un autre scrutin sénatorial est également très serré en Floride, où le républicain Rick Scott ne devance son adversaire démocrate que de 0,22 point. Dans cet État, la loi veut que si moins de 0,5 point sépare les deux finalistes, un nouveau dépouillement soit automatiquement ordonné. Rick Scott, gouverneur en fin de mandat, affronte pour un poste de sénateur à Washington le sénateur démocrate sortant Bill Nelson.

Rick Scott a annoncé jeudi qu'il avait porté plainte contre deux responsables électoraux. Après la réduction de son avance sur Bill Nelson dans les résultats non encore définitifs, il a estimé qu'il y avait eu fraude. "Le peuple de Floride mérite l'équité et la transparence", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Chaque Floridien devrait être préoccupé qu'il puisse y avoir une fraude effrénée dans les comtés de Palm Beach et de Broward", a-t-il dit.

Un second tour dans le Mississippi. Dans le Mississippi, aucun candidat n'ayant atteint la barre des 50%, un second tour sera organisé le 27 novembre. Avant les élections de mi-mandat de mardi, le parti républicain ne disposait que d'une infime majorité au Sénat, avec 51 sièges contre 49 aux démocrates.